Des phases litigieuses en défaveur des Zèbres: Stéphane Bréda est sans équivoque (vidéo)

@DR
@DR

Sans chercher la moindre excuse quant à leur prestation de qualité insuffisante, les Carolos relevaient toutefois que deux décisions du corps arbitral (buts annulés) avaient freiné leur hypothétique retour dans la partie, samedi à la Ghelamco Arena.

Mais Stéphane Bréda confirme la validité des choix arrêtés par Monsieur Verboomen.

1re phase, à 2-0 : « Nicholson s’appuie assez nettement sur Arslanagic, il passe le bras au-dessus de l’épaule du défenseur, ce qui l’empêche de décoller. La faute de l’attaquant du Sporting me paraît claire. »

2e phase, à 3-0 : « La règle édictée par la FIFA préconise le dessin d’un cône virtuel au départ du ballon. Si un attaquant se trouve dans cette zone d’influence, il est intégré à la phase et est, ici, en position hors-jeu. D’autant plus que Nicholson ébauche un geste avant de l’interrompre, ce qui peut aussi perturber le gardien Bolat. Là aussi, la décision de M.Verboomen me semble correcte. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous