Coronavirus: la police met fin à une fête de près de 300 personnes à Leeuw-Saint-Pierre

Coronavirus: la police met fin à une fête de près de 300 personnes à Leeuw-Saint-Pierre

La police a mis fin samedi soir à une fête rassemblant quelque 300 personnes à Leeuw-Saint-Pierre, dans le Brabant flamand. Les agents ont essuyé des jets de bouteille en verre, mais aucun d’entre eux n’a été touché. Plusieurs personnes se sont en revanche blessées en tentant de prendre la fuite par le toit, a indiqué dimanche la zone de police Zennevallei (Hal/Beersel/Leeuw-Saint-Pierre).

La police a été avertie vers 04h00, dans la nuit de samedi à dimanche, de nombreuses allées et venues de voitures et de taxis. « Lorsqu’une équipe s’est rendue sur les lieux, nos agents ont découvert une rave party rassemblant de 200 à 300 personnes dans un hangar », a commenté la police.

Les zones de police environnantes et la police fédérale ont été appelées en renfort. Alors que des agents essuyaient des jets de bouteille en verre, certaines personnes ont tenté de s’échapper par le toit du hangar.

« Nous avons pu identifier une dizaine de personnes, dont l’organisateur présumé de la fête, pour lesquelles des PV ont été dressés », a précisé la police, qui a saisi du matériel musical et filmé l’intervention. « Nous tenterons d’identifier les participants sur base des images ».

Selon la police, les fêtards étaient principalement âgés de 20 à 30 ans et originaires de Bruxelles et d’autres régions.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous