Comité de concertation: ce à quoi on peut s’attendre pour les voyages non-essentiels

Comité de concertation: ce à quoi on peut s’attendre pour les voyages non-essentiels
Photo News

L’arrêté ministériel instaurant l’interdiction des voyages non essentiels expirera le 19 avril. Ce n’est pas pour autant que nous pourrons voyager où bon nous semble. La Belgique pourrait à nouveau se base sur une carte à code couleur de l’ECDC.

Pour l’instant, seules certaines parties du Portugal, de l’Espagne ou encore de l’Irlande sont en orange clair. Le reste de l’Europe est en zone orange foncé voire en rouge.

Pour Marc Van Ranst, ce système de carte est complexe à utiliser. « Ces cartes changent constamment », a-t-il expliqué ce samedi à VTM Nieuws. « Si nous attendons encore un peu plus longtemps, le virus sera sous contrôle dans toute l’Europe grâce à la vaccination ». Le virologue désire donc que l’on attende une baisse des contaminations avant de pouvoir recommencer à voyager.

« Des contrôles et des sanctions »

M. Vandenbroucke a laissé entendre dimanche que la mesures, contestée par l’UE, ne serait pas prolongée. « Mais il y aura des contrôles et des sanctions pour les personnes revenant d’une zone rouge sans se faire tester », a-t-il prévenu.

Le prochain Comité de concertation aura lieu le mercredi 14 avril.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous