Accueil Société

Steven Van Gucht: «Rouvrir l’horeca le 1er mai risque d’être prématuré»

« J’espérais que la baisse des chiffres soit plus rapide », a indiqué Steven Van Gucht.

Temps de lecture: 1 min

Un nouveau Comité de concertation est prévu mercredi. Et si Alexander De Croo appelle « tout le monde » à ne pas « créer des attentes », Steven Van Gucht s’est exprimé sur la réouverture de l’horeca auprès de nos collègues du journal flamand Het Laatste Nieuws.

Pour le virologue flamand, la date du 1er mai est trop ambitieuse. « J’espérais que la baisse des chiffres soit plus rapide », a indiqué Steven Van Gucht, qui ne ferme pas pour autant la porte à une réouverture à cette date. « Deux semaines peuvent faire toute la différence. (…) L’Horeca demande des garanties quelques semaines à l’avance – à juste titre – mais nous, virologues, ne pouvons pas encore en donner. C’est évidemment une situation très difficile. Espérons que les courbes fléchiront réellement bientôt. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Mengal Yves, lundi 12 avril 2021, 19:55

    De Croo Demission Vandenbroucke Démission Charles MIchel Démission à l'UE De Block antérieurement aurait du démissionner Placez au moins pendant qq mois Sophie Wilmes qui pourra peut-être remettre un peu d'ordre dans le bordel actuel Puis analyse sage et pondérée de la situation avec enfin des personnes fiables (s'il en reste ... ? ),

  • Posté par Zondack Leon, lundi 12 avril 2021, 19:17

    Le 1er ministre vous a demandé de vous taire Mr Van Gucht alors taisez-vous !

  • Posté par Det Ben, lundi 12 avril 2021, 19:08

    Je comprends la fatigue et les difficultés financières réelles sur une bonne part de travailleurs. Il devrait y avoir un impôt de solidarité pour les aider. Pas sur que cela fasse consensus auprès des riches et ceux qui n'ont pas senti la crise, mais bon. (je participerait volontiers). Ceci étant dit : si tous les malades critiquaient leurs médecins et leurs conseils car les nouvelles ne sont pas celles qu'on attend, peu guériraient.

  • Posté par Tricnaux André, lundi 12 avril 2021, 19:54

    Non, même si comme vous j'essaie, on ne comprend pas les difficultés financières des personnes privées arbitrairement de leur travail. Pour le comprendre, il suffirait de mettre tout le monde en chômage covid même si il peut continuer à travailler. La différence de salaire partirait dans un fonds de solidarité. Ras le bol des ministres , des experts, des journalistes TV, radio ... , des patrons d'entreprises... qui se pavanent pour faire peur aux gens . Tous les travailleurs de tout niveau du CEO à l'ouvrier à 1000 € qu'ils travaillent ou pas et on verra; Et je suis loin d'être un socialo en temps normal que du contraire. On aura vite rouvert tout.

  • Posté par M. G., lundi 12 avril 2021, 18:52

    On a donc bien compris que l'horeca ne rouvrira pas le 1er mai .... Souhaitons que ce soit positif pour les métiers de contact, sinon je connais un tatoueur qui fermera boutique, et comme il dit, il ne lui restera plus qu'à devenir délinquant ....

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko