Accueil Monde Amériques

En Équateur comme au Pérou, la crise due au covid débouche sur des surprises électorales

Déboussolés, les électeurs Latinos ont déjoué les sondages. En votant « contre » ou en choisissant des outsiders.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

En Équateur, où avait lieu ce 11 avril le second tour de la présidentielle, le candidat de gauche Andres Arauz, parrainé par l’ancien président Rafael Correa, était donné gagnant par les sondages après être arrivé en tête du premier tour. Ils se sont trompés : c’est le candidat de droite Guillermo Lasso qui a remporté haut la main l’élection avec 5 points d’avance.

Ce même dimanche était organisé le premier tour de la présidentielle au Pérou : un éparpillement des voix entre plusieurs candidats était pressenti, mais c’est un parfait outsider, Pedro Castillo, instituteur et syndicaliste d’extrême gauche, qui est arrivé en tête avec 15,9 % des voix selon un décompte partiel. S’il n’a capté qu’à peine 5 % des voix à Lima, il a accumulé 50 % dans des provinces rurales.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Amériques

Décodage Canada: les Britanniques prennent pied dans l’Arctique

Les Britanniques sont de plus en plus présents dans l’Arctique grâce à une coopération avec le Canada. Les deux pays scellent de nombreux accords, alors que les menaces russe et chinoise se multiplient dans une zone qu’Ottawa ne peut défendre seul.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs