Le coup de gueule de Megan Rapinoe contre le racisme: «Il faut qu’il y ait plus de joueurs blancs qui en parlent»

Le coup de gueule de Megan Rapinoe contre le racisme: «Il faut qu’il y ait plus de joueurs blancs qui en parlent»
Photo News

Toujours très impliquée sur des causes telles que le racisme, l’égalité des sexes, ou encore pour défendre les droits LGTB, Megan Rapinoe a poussé un coup de gueule ce lundi, dans l’émission « Top of the foot » sur RMC Sport.

« Ce ne sont pas seulement les joueurs et joueuses noirs qui doivent parler de racisme, pas seulement les joueurs gays qui doivent parler de l’homophobie, pas seulement les femmes qui doivent parler d’inégalités salariales. On est tous responsables, on doit utiliser nos voix pour arrêter les discriminations, pour stopper celles auxquelles nous faisons face. Ce ne sont pas vraiment aux gens qui sont déjà oppressés de faire en sorte d’arrêter un système qu’ils subissent. Ce n’est pas de cette manière qu’il y aura de vrais changements sociaux. On sait qu’il doit y avoir une collaboration de tout le monde », a insisté la star du football féminin, avant d’appuyer encore plus sur le rôle des joueurs blancs.

« Il faut aussi qu’il y ait plus de joueurs blancs qui en parlent. Les joueurs noirs ne créent pas le racisme ou une structure, un système qui permet le racisme. Ça doit aller au-delà des joueurs noirs, les joueurs blancs aussi doivent se montrer choqués par le racisme. Tout est une question de responsabilité. Je pense vraiment que c’est important d’utiliser ces plateformes, ils doivent le faire. Vous ne pouvez pas compter uniquement sur ceux qui sont oppressés. On doit, nous aussi, prendre notre part. »

La championne du monde a également rappelé que la voix des grandes stars du football mondial avait de l’impact, et qu’ils devaient s’en servir, à l’instar d’un Marcus Rashford, très impliqué en Angleterre.

« J’espère. Je pense que Rashford et les autres, en Angleterre et ailleurs, ont fait des choses incroyables. C’est particulièrement vrai pour les joueurs de football en Europe. C’est le sport le plus populaire en Europe, ils ont les yeux rivés sur eux. Ils font partie des meilleurs athlètes. Quand vous voyez l’engagement de certains athlètes, comme Serena Williams ou LeBron James chez nous, aux États-Unis. C’est important que les gens écoutent Rashford, Messi, Griezmann ou Ronaldo… Ils sont très écoutés ! C’est important qu’ils comprennent qu’ils seront toujours vus comme des modèles mondiaux. Pendant que les gens écoutent, utilisez cette plateforme pour faire le bien. Vous avez vu ce que Rashford a fait dans son pays, il a eu un impact incroyable, surtout pendant la pandémie. Ça ne signifie pas que vous devez parler de tous les problèmes en permanence. Trouvez quelque chose qui vous passionne, utilisez votre pouvoir et votre influence parce que vous pouvez vraiment avoir un impact énorme en tant que grand joueur de football. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Pas toujours aussi strict que prévu pour les Belges à Copenhague.

    Par Philippe Gerday

    Euro 2020

    Euro 2020: les bulles sont sous pression

  • Photo News

    Par Jean-François Patte

    Euro 2020

    Euro 2020: Lewandowski seul sur son île

  • PHOTONEWS_10929638-282

    Par AFP

    Euro 2020

    Euro 2020: le «Général» Kimpembe assure la relève

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous