Orange: le prix d'offre pour la filiale belge est "définitif"

Le groupe français entend mettre la main sur l'ensemble de la filiale belge. Il détient à ce jour un peu plus de la moitié de l'ex-Mobistar.

Le plus important actionnaire minoritaire, Polygon Global Partners, juge cependant l'offre trop faible. Et avec une part de 5,29%, le fonds d'investissement priverait Orange d'atteindre les 95% nécessaires en vue de retirer Orange Belgique de la Bourse.

Dans un communiqué diffusé mardi, Orange qualifie les 22 euros par action Orange Belgium de "prix définitif". C'est "une opportunité unique pour tous les actionnaires de monétiser immédiatement leur participation à des conditions attractives".

Polygon critique notamment l'analyse faite de cette offre par Degroof Petercam, qui jugeait les 22 euros acceptables. Selon Polygon, la banque d'affaires "n'attribue absolument aucune valeur au portefeuille de tours de télécommunication d'Orange Belgium, qui est pourtant substantiel, et donc ne tient pas compte de la réalité de la situation économique."

En France et en Espagne, ce type de portefeuille est hébergé dans une société à part entière. En Belgique, la situation est différente compte tenu de la réglementation en place, réplique Orange. "Il n'existe pas de valeur cachée. La priorité d'Orange Belgium demeure l'optimisation de la gestion de ses sites et la réduction de son parc de tours à travers la mise en œuvre de l'accord de partage d'équipements actifs et passifs signé en 2019 avec Proximus. Ces éléments sont déjà pris en compte en totalité dans le prix de l'offre."

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous