Immobilier: voici les communes les moins chères en Ardenne (carte)

La Fédération du Notariat (Fednot) lance un nouveau baromètre immobilier, le baromètre de l’Ardenne. Depuis plusieurs années, la région connaît un intérêt croissant pour les secondes résidences. Le coronavirus a accéléré le phénomène. L’activité immobilière a augmenté de + 5,3 % dans la région, alors qu’au niveau de l’ensemble du pays, l’activité immobilière a chuté de –2,7%, rapporte la Fednot.

Disparité des prix

Le prix moyen d’une maison a augmenté de +10,8% dans la région en 2020 alors que l’augmentation était de +5,7% au niveau national. Une maison en Ardenne coûte en moyenne 174.245 euros, soit plus de 30.000 euros de moins que le prix moyen d’une maison en Wallonie qui est de 208.642 euros.

La différence entre les communes est cependant très grande rapporte la Fednot. Viroinval et Hastières ont par exemple le prix moyen le plus bas, respectivement de 108.086 euros et de 110.596 euros, car elles ont sur leur territoire des campings avec des caravanes et chalets résidentiels qui font diminuer le prix moyen. En 2019, aucune des communes en Ardenne n’avait un prix moyen supérieur à 200.000 euros. En 2020, six communes ont dépassé ce seuil : Durbuy, Erezée, Gouvy, Trois-Ponts, La-Roche-en-Ardenne et Houffalize.

Des acheteurs flamands

Dans certaines communes, plus d’un tiers des acheteurs est flamand. Ainsi, à Rendeux le chiffre monte à 43,8 %. Par rapport à 2016, 5 communes ont vu leur pourcentage d’acheteurs habitant en Flandre augmenter considérablement: Rendeux (+12,8%), Rochefort (+8%), Durbuy (+7,1%), Manhay (+6,2%) et Vielsalm (+5,8%).

>> Immobilier: découvrez la nouvelle newsletter de la rédaction

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour Bruno Humbeeck, il est «important de prendre le temps de demander aux élèves comment ils vont, et de les consulter».

    Ecole: retour à la vie normale, ou presque

  2. Le Comité de concertation, une structure lourde, compliquée mais qui, avec tous ses défauts, a permis de maintenir une relative paix communautaire au plus fort de la pandémie.

    Coronavirus: le Comité de concertation, un mal nécessaire qui se cherche un successeur

  3. Un site de crémations de masse a été improvisé sur une berge de la rivière Bagmati, à Katmandou.

    Crise sanitaire: le Népal sous le choc d’une flambée d’infections venue du voisin indien

La chronique
  • Coronavirus – «La vie en pause, jour 423: les plus braves»

    Le 16 juillet 2018, il s’est passé un truc incroyable.

    C’était un dimanche. Le ciel était dégagé, la température de 26°C. Sur la Grand-Place de Bruxelles, au balcon de l’Hôtel de Ville, Eden Hazard entonnait avec une foule électrique, sur l’air d’On est les champions, le gimmick désormais culte de son pote Kevin De Bruyne : « On s’en bat les couilles, on s’en bat les couilles, on s’en, on s’en, on s’en bat les couilles. »

    C’était drôle, c’était chouette, ça faisait du bien. Les Diables rentraient de Russie après la sale tatouille des Bleus et en vrai, ils auraient dû courber l’échine, tirer la tête, la jouer sombres, amers et dépités. Mais non. Ils chantaient, riaient, faisaient les zozos. Ah, ces Belges, quels fameux numéros ! Même quand ils perdent, ils font la fête.

    Joyeusement, éperdument, comme s’ils venaient d’empocher la Coupe du monde. Et avec ça, le Vendée Globe, tiens ! Et le Super Bowl, et la guerre tant qu’on y est. Et pourquoi pas, le contrat de 2,9 ...

    Lire la suite

  • Mieux vaut créer l’adhésion que des barricades

    La réouverture des terrasses a fait des heureux tout au long du week-end. Liberté certes encadrée, limitée, mais liberté tout de même qui a fait un bien fou après ces mois de confinement. Refaire le monde autour d’une bière fait partie de l’aventure humaine.

    Certains ont toutefois outrepassé les règles. Place Sainte-Croix, à Ixelles, un rassemblement de 500 personnes a été dispersé durant la nuit de samedi à dimanche par la police. A Houyet, les forces de l’ordre ont mis fin à une vaste rave...

    Lire la suite