Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: la vidéo choquante de la mort de Daunte Wright

Le jeune homme serait décédé suite à un tir « accidentel ».

Temps de lecture: 3 min

Lors d’un contrôle lié à des plaques d’immatriculation contrevenantes, une agente a « sorti son arme à feu à la place de son Taser », un pistolet à impulsion électrique censé être moins létal qu’une arme à feu, a déclaré le chef de la police locale Tim Gannon, en évoquant une mort « accidentelle ».

Pour étayer ses propos, il a présenté l’enregistrement du drame par la caméra-piéton de la policière.

Lundi soir, les autorités judiciaires de l’Etat du Minnesota ont transmis l’identité de la policière impliquée dans un communiqué. Kimberly Potter, employée des services de police de Brooklyn Center depuis 26 ans, a été suspendue administrativement, précise le communiqué.

Sur ces images, on voit des agents sortir le jeune homme de son véhicule et lui passer des menottes. Celui-ci oppose alors une résistance et se rassoit dans sa voiture. On entend la policière crier «Taser, Taser», pour signaler qu’elle va tirer. A la place, un coup de feu résonne.

«Putain de merde, j’ai tiré sur lui», dit la policière alors que le jeune homme, mortellement blessé, démarre au volant de sa voiture qui s’écrase quelques rues plus loin.

Attention, la vidéo contient des images qui peuvent choquer.

La façon dont l’officier a confondu son arme avec son Taser n’est pas claire. Le chef de la police locale a déclaré que les policiers sont formés pour placer les armes de poing « sur notre côté dominant, et le Taser sur notre côté faible ».

Le président Joe Biden a qualifié le meurtre de « tragique », mais a mis en garde contre toute agitation violente potentielle. « Je pense que nous devons attendre et voir ce que l’enquête montre », a déclaré M. Biden.

En plein procès George Floyd

Ce drame a ravivé la colère à Minneapolis, qui avait connu plusieurs nuits d’émeutes après la mort de George Floyd, le 25 mai dernier, sous le genou du policier blanc Derek Chauvin.

Dans ce climat tendu, l’avocat de Derek Chauvin avait demandé de placer les jurés à l’écart pour empêcher qu’ils subissent des pressions. « Je comprends qu’il y ait des troubles civils », mais « je ne crois pas que cela soit un motif d’inquiétude supplémentaire », avait répondu le juge Peter Cahill.

Quelque 260 personnes ont été tuées par des policiers depuis le début de l’année, a souligné la puissante association de défense des droits civiques Aclu.

Dans la vidéo, on peut entendre la policière crier « I will tase you » – « Je vais faire usage de mon taser », alors qu’elle saisi son arme de service et la pointe vers le jeune homme. S’ensuit alors une exclamation de l’agente  : « I just shot him » – « je viens juste de lui tirer sur lui ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Corbiaux Thierry, mardi 13 avril 2021, 19:34

    C'est une exécution.

  • Posté par Eduwaere Eric, mardi 13 avril 2021, 15:31

    Plus de 50 policiers ont été tués l'an dernier des suites d'un acte criminel aux Etats-Unis...Rtbf 2015

  • Posté par Eduwaere Eric, mardi 13 avril 2021, 15:27

    J adore la manière du s.o.i.r. de traiter l affaire ..."video choquante" ds le titre ..... "meurtre" dans l article .....Pas du tout orienté

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mardi 13 avril 2021, 13:36

    Aux quelques "forumeurs" qui essaient de trouver comme à chaque fois une explication à ces faits. Combien de coup de feu avez-vous entendu lors de la fameuse "invasion du congrès" en janvier dernier? Je vous laisse deviner si la foule ce jour avait été en majorité composée de noirs.

  • Posté par Chalet Alain, mardi 13 avril 2021, 12:46

    Les policiers US ont toujours peur de se faire descendre, car la plupart des citoyens US ont une arme dans leur voiture. Cela explique qu'ils sont prêts à réagir dès qu'il y a résistance, ce qui a été le cas ici. Mais cela n'excuse bien sûr pas la méprise de l'agente.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Un nouveau lanceur d’alerte accuse aussi Facebook de tous les maux

Un nouveau lanceur d’alerte accuse Facebook de faire passer les profits avant la modération des contenus problématiques, d’après le Washington Post, alors que le géant des réseaux sociaux peine à s’extirper du scandale causé par les révélations de son ancienne ingénieure Frances Haugen.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs