Coronavirus - Dermagne presse les assureurs de réduire les primes avec effet rétroactif (2)

Le secteur accorde déjà des reports de paiement de primes et s'est engagé à fournir un effort supplémentaire: chaque assuré des secteurs les plus touchés sera contacté par sa compagnie afin de passer en revue ses contrats d'assurance et les ajuster en fonction du volume d'activité future attendu, selon M. Dermagne.

Dans la foulée d'auditions en commission de l'Économie de la Chambre, le vice-Premier ministre PS a envoyé un courrier à Assuralia dans lequel il demande explicitement au secteur de réduire rétroactivement les primes d'assurances pour les secteurs les plus touchés.

"Je souhaite obtenir des assureurs une diminution de la prime de façon rétroactive, depuis le début de la pandémie, soit depuis le 18 mars 2020, pour tous les assureurs et les assurés dont le risque a été sensiblement et durablement modifié", selon le ministre.

L'objectif est d'adapter les primes d'assurances en fonction de la crise actuelle. La FSMA (l'Autorité des services et marchés financiers) sera chargée d'examiner les conditions d'application d'une telle mesure.

Dans un communiqué, l'union sectorielle Assuralia confirme que les entreprises et les indépendants actifs dans des secteurs lourdement touchés par la crise (horeca, événementiel, métiers de contact, culture, salles de sport et de fitness) seront contactés "afin de mieux identifier leurs besoins et apporter des solutions". Elle ajoute que les mesures de soutien instaurées par les assureurs, dont le report de paiements et la possibilité de suspendre partiellement ou intégralement le paiement de la prime et la protection des travailleurs en chômage temporaire, resteront en vigueur aussi longtemps que durera la crise.

Les assureurs veulent notamment proposer à leurs clients de revoir les couvertures des assurances "non-vie" en cours et d'établir un plan de paiement pour les primes d'assurance pour lesquelles un report de paiement a été accordé.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous