Accueil Monde Afrique

Rwanda: comment la Belgique a abandonné le pays en 1994

Il y a 27 ans, en avril 1994, quelques jours après le massacre de dix de ses Casques bleus à Kigali, la Belgique retirait ses militaires du pays et menait campagne pour que la Force de l’ONU, la Minuar, fasse de même. Retour sur un abandon tragique qui a laissé les mains libres aux génocidaires.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Il aura fallu 27 ans pour que des historiens français, mandatés par le président Macron pour examiner des archives enfin rendues accessibles, concluent à l’« aveuglement » du pouvoir face à la montée des périls au Rwanda. Evitant de prononcer le mot « complicité », les chercheurs ont mis en évidence le soutien apporté par Paris et plus précisément par l’Elysée aux éléments extrémistes du régime Habyarimana alors que ces derniers avaient annoncé et planifié le génocide des Tutsis.

Alors que les conclusions de la « Commission Duclert » faisaient l’effet d’un électrochoc sur l’opinion française, la Belgique est demeurée muette. Comme si la page était définitivement tournée… Comme si le travail mené en 1997 et 1998 par la Commission d’enquête parlementaire avait permis à l’ancienne puissance coloniale de conclure que tous les comptes avaient été soldés…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Michiels Laurence, mercredi 14 avril 2021, 23:03

    L'ONU avait été bien naïve d'envoyer des "forces de pacification" au Rwanda en supposant que leur présence seule calmerait les choses. Les troupes de l'ONU étaient sous équipées et pas du tout prêtes à combattre des fous furieux ivres de haine. Les français avaient pris le parti des Hutus.

  • Posté par Monsieur Alain, mercredi 14 avril 2021, 14:58

    Le titre de l'article aurait tout aussi bien pu être "comment la Belgique sauva "autant" d'expatriés d'un massacre planifié". Après que Verhofstadt présente des excuses sur le mode "Oups", pourquoi pas mais je ne vois pas du tout ce que le "peuple belge" a à être impliqué dans celles-ci. Le peuple belge y a envoyé ses "fils", il en a perdu dix ! Je ne vois pas en quoi nous devions nous en excuser.

  • Posté par Florence Marlière, mercredi 14 avril 2021, 11:29

    Excellent article. Merci.

  • Posté par Waeghenaere Guillaume, mercredi 14 avril 2021, 8:51

    Je reprends la phrase: la Belgique obtint l'aide des Américains pour évacuer la Minuar...n'est ce pas plutôt l'inverse, quand on sait que Kagame bénéficiait de l'aide inconditionnelle d'une certaine Susan Rice...Comme très bien dit, ils refusèrent longtemps d'utiliser le terme "génocide ".......

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs