Accueil Société

Vaccin Johnson & Johnson: en Belgique, les doses resteront au frigo

Le report des livraisons suite à la décision des autorités sanitaires américaines de suspendre l’administration du sérum de Johnson & Johnson afin d’enquêter sur six cas graves de caillots sanguins aux États-Unis n’aura «pas d’impact à court terme» en Belgique, mais les doses resteront au frigo dans notre pays.

Temps de lecture: 3 min

Le report des livraisons du vaccin anti-Covid de la firme pharmaceutique américaine Johnson & Johnson «n’affectera pas la campagne de vaccination belge à court terme», a assuré mardi la porte-parole de la taskforce vaccination, Gudrun Briat.

«Aucune livraison du vaccin de Johnson & Johnson n’était attendue au cours des deux prochaines semaines», a indiqué Mme Briat, soulignant qu’«à moins que l’ensemble de la vaccination avec le vaccin de Johnson & Johnson ne soit suspendu ou que la décision des autorités sanitaires ne se fasse attendre pendant plusieurs semaines, il y a de fortes chances pour que nous ne remarquions pas ce retard».

Le report des livraisons fait suite à la décision des autorités sanitaires américaines de suspendre l’administration du sérum afin d’enquêter sur six cas graves de caillots sanguins aux États-Unis. La durée de la suspension des livraisons du vaccin en Europe n’est pas encore connue pour le moment.

Les 36.000 premiers vaccins de Johnson & Johnson ont été livrés à la Belgique lundi. Durant la semaine du 26 avril, 62.400 doses supplémentaires du vaccin de la firme américaine seront disponibles dans notre pays, avait fait savoir lundi Mme Briat. «Hormis ces livraisons déjà planifiées, nous n’avions pas encore reçu de chiffres de la part de Johnson & Johnson», ajoute-t-elle.

«Vaccins seront maintenus au congélateur»

Les premières doses du vaccin doivent normalement être administrées la semaine prochaine. Sabine Stordeur, coresponsable de la task-force vaccination a déclaré à la RTBF que «Dans l’attente d’un signal clair sur la possibilité de vacciner quels que soient les groupes cibles, ces vaccins seront maintenus au congélateur».

Difficile pour l’heure de savoir quelle attitude les autorités vont adopter par rapport aux doses déjà reçues et quel sera l’impact sur la campagne de vaccination en Belgique. « On a reçu une petite livraison de doses qui ne seront administrées que fin de la semaine, début de la semaine prochaine, explique Sabine Stordeur, project manager à la task force vaccination. J’imagine que l’EMA va réagir et nous fournir une recommandation d’ici là. Si ce n’est pas le cas, la task force vaccination conjointement avec le Conseil supérieur de la santé va se positionner pour remettre un avis aussi rapidement que possible aux autorités. Comme on constate le même type de problème qu’avec AstraZeneca, on pourrait être amené à émettre le même type de recommandation et donc imposer une restriction au niveau de l’âge. Ce serait une complication supplémentaire mais au moins, on peut vacciner ».

En attendant une décision, les doses resteront au frigo.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par G P, mercredi 14 avril 2021, 10:37

    Et pourtant le rapport bénéfice/risque est positif de façon écrasante. Nous courons tous quotidiennement des risques mortels : se faire renverser par un chauffard alcoolisé, tomber dans les escaliers, chuter d'un échelle, se faire agresser au couteau, etc. Mais alors un risque sur un million, ah ça NON, trop risqué!! Certains prétendront: "Je préfère encore mourir du COVID ou infecter un membre de ma famille et le voir agoniser aux soins intensifs."

  • Posté par Trevisan Lucio, mardi 13 avril 2021, 20:31

    Sage décision.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko