Accueil Monde Union européenne

Sofagate: le Parlement européen réprimande Ursula von der Leyen et Charles Michel

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le président du Conseil européen Charles Michel avaient été convoqués par les présidents de groupe pour leur présenter le bilan de leur mission à Ankara le 6 avril et de s’expliquer sur la polémique protocolaire qui les oppose.

Temps de lecture: 3 min

Les groupes politiques du Parlement européen ont sommé mardi les deux dirigeants des institutions de mettre un terme à leur querelle après l’incident protocolaire d’Ankara et de trouver une solution pour parler d’une seule voix sur la scène internationale.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le président du Conseil européen Charles Michel avaient été convoqués par les présidents de groupe pour leur présenter le bilan de leur mission à Ankara le 6 avril et de s’expliquer sur la polémique protocolaire qui les oppose.

«Le président du Conseil a réitéré ses regrets publics et a insisté sur l’unité de l’UE et l’esprit d’équipe», a rapporté à l’AFP un participant, sous couvert de l’anonymat.

Quant à Mme von der Leyen, elle a expliqué avoir été mortifiée par cet incident en tant que femme et en tant que présidente de la Commission, a ajouté cette même source.

Les chefs de groupe du Parlement ont demandé aux deux dirigeants de soumettre à leur assemblée une proposition de solution pour qu’un tel incident ne se reproduise plus, et insisté pour que cette solution soit présentée à l’occasion du débat sur les relations entre l’UE et la Turquie lors de la session plénière du 26 au 29 avril.

« Une voix »

«Nous attendons de nos dirigeants qu’ils forment un front commun, nonobstant le protocole, lorsqu’ils représentent l’UE dans le monde», a averti l’Allemand Manfred Weber, président du Parti populaire européen (PPE, droite pro-européenne), la famille politique de Mme von der Leyen.

«Nous avons besoin d’une voix sur la scène internationale», a renchéri le libéral Dacian Ciolos, président du groupe Renew, la famille de Charles Michel.

La préséance donnée à Charles Michel lors de leur réunion le mardi 6 avril à Ankara avec le président turc Recep Tayyip Erdogan a été vécue comme un affront par Ursula von der Leyen.

La présidente de la Commission avait été placée sur un divan, tandis que Charles Michel, représentant des États membres de l’UE, et le président Erdogan prenaient place dans les deux seuls fauteuils disponibles.

Fond du problème avec la Turquie

Les présidents des groupes politiques ont exprimé des craintes sur l’approche d’une reprise «progressive, conditionnelle et réversible» de la coopération avec Ankara en réponse à la volonté d’apaisement montrée par le président turc après une année de tensions.

«Outre les images inacceptables de la réunion en Turquie, nous avons toujours besoin de savoir quels engagements ont été pris envers le président Erdogan», a déclaré Manfred Weber.

«Tant que nous ne verrons pas de changements structurels dans le comportement de l’armée turque en Méditerranée orientale, nous ne sommes pas prêts à faire des concessions sur les douanes ou les visas dans un avenir proche», a-t-il averti.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

33 Commentaires

  • Posté par GEHAIN JEAN, mercredi 14 avril 2021, 18:40

    J'habite Limal (Wavre )Je connais Charles Michel car j'ai eu l'occasion de le voir une première fois lors d'une conférence avec Yves Leterme, et en face à face à 2 reprises e dans les 2 ou 3 années suivantes lors d'une conférence débat, Questions/Réponses. C'est un type imbus de sa personne, prétentieux et arriviste ! Et à la limite de l'agressivité, lorsque vous insistez afin d'avoir une réponse claire de sa part. Par exemple, je lui dis qu'avant son arrivée à la fonction de bourgmestre f.f. ou élu, les avaloirs, du temps de bourgmestre Charles Aubecq, étaient nettoyés au moins une fois par an dans ma rue. Je lui ai posé la question à 3 reprises, A la 3ème reprise, il me sort de man!ère agressive, " Mais si je vous ai répondu", La -dessus, il ajoute il y a 20000 avaloirs sur le territoire de Wavre et qu'un 2éme camion Balai et pompe d'aspiration est commandé. Mais j'apprends bien des mois plus tard qu'il n'en est rien ! !!! En plus, il s'en tire avec un gros mensonge. J'ai l'une ou l'autre anecdote avec son frère Mathieu, alors étudiants. Ils voulaient passer avant d'autres clients : nous sommes les fils de Louis Michel et nous sommes pressés . A franchement parler, bonjour l'excellente éducation reçue de la part du père. Ce bonhomme, il a 2 visages : un visage pas particulièrement sympa dans son ex fief de Wavre, et un 2 éme visage dans le milieu de la haute politique, milieu que je ne connais pas. Il y a qq jours un politique français interviewé par RTL FR sortait " ce n'est pas ça Charles Michel !! Qui c'est si ce n'est pas Charles Michel, son double ? Il m'a estomaqué lorsque d'autorité il a pris la place et pas plus géné que cela, la galanterie ne l'étouffe pas !. J'estime que j'ai reçu une excellente éducation de mes parents et respect de la femme. Apparemment, dans la famille Michel, ce n'est pas le cas.

  • Posté par Pablos Gino, mercredi 14 avril 2021, 11:42

    On va se la jouer un peu à la Trump même si je ne l'aime pas ,ayant jadis été petit/petit patron chauffagiste, à la fin de la journée quand mes deux ouvriers rentaient à l'atelier je leurs disais "qu'avais vous fait de votre journée, ou en êtes vous sur ce chantier ,pas de problèmes, aurons nous fini à la date prévue" ????? Il faudrait aussi leur poser la question ,il y a eut cet incident qui nous a ridiculisé,d'accord et ensuite???? qu'avez vous obtenu du sultan retrograde?????? euhhhh zut rien,dehors tous les deux,on vous paye grassement pour obtenir des résultats et non pas pour aller jouer les guignols, pour ça il a l'opéra bouffe ,moins bien payé d'ailleurs malgré les entrées et le succés rencontré.

  • Posté par Lahure Annie, mercredi 14 avril 2021, 11:25

    A propos de l'"action" européenne de Mme VDL, un peu de lucidité qui nous vient de France ("Libération" du 1er février dernier : "Vaccins : quelle mouche a piqué Ursula von der Leyen ?") "Ursula von der Leyen a-t-elle pris la mesure de son rôle ? Un peu plus d’un an après sa prise de fonction, la présidente de la Commission européenne se comporte davantage comme la ministre allemande qu’elle fut que comme l’Européenne qu’elle devrait être. En conséquence, elle ne cache guère la défiance qu’elle porte à ses commissaires et à l’administration dont elle a la charge, préférant gouverner avec un quarteron d’affidés qui ont en commun d’être tous allemands. Le pataquès du week-end sur le contrôle des exportations de vaccins contre le Covid-19 donne une illustration saisissante de l’incompétence, de l’inorganisation et de la paranoïa qui deviennent la marque de fabrique de l’administration von der Leyen. A la demande de la chancellerie allemande, la cheffe de l’exécutif européen, qui n’a rien à refuser à Angela Merkel, a demandé à son cabinet..." De grâce, que la presse belge voie un peu plus clair. Les plans caméra étaient coupés et ne montraient pas la réalité de la situation, et les états d'âme de VDL, délirants. La diplomatie est un travail sérieux qui s'opère selon des règles strictes, et non des considérations pseudo-féministes de galanterie de salon. Il s'agit, ici, de jalousie de "fauteuil". On cherche à nous faire croire que la symbolique de la situation portait sur l'inégalité homme-femme, alors qu'elle porte bien sur le siège, c'est-à-dire la fonction.

  • Posté par Pablos Gino, mercredi 14 avril 2021, 12:02

    Je crois que vous vous trompez grandement sur l'analyse de la symbolique ,lisez Roland Barthes "mythologies" ,Erdogan cette fois l'a joué fin stratège,il a profité de la nullité des deux comparses pour envoyer un signal fort à son éléctorat conservateur. Une quinzaine avant cet incident il avait déja restreint certains droits des femmes dans son pays,il a profité de la venue des " deux nigauds ",ils auraient du lire avant d'y aller la comtesse de Ségur.Pour s'affirmer sur la scène européenne 'je ne m'en laisserai pas compter,je ne lacherai rien "Comptez sur moi, il a donc créé une disparité chose qu'il n'avait pas faite en 2015 rencontre Tusk/Juncker, en tant qu'ex footballeur il a mis le goal, il faut dire la défense était une passoire.

  • Posté par Bresart Jeanpol , mercredi 14 avril 2021, 11:46

    Merci de cette mise au point intelligente.

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs