Accueil Belgique Politique

Paul Magnette veut ouvrir l’horeca dès le 1er mai: «Il faut tenir les engagements pris»

Le socialiste a indiqué la position de son parti avant le Comité de concertation, « on plaide pour que les engagements pris soient tenus ».

Temps de lecture: 2 min

Paul Magnette, le président du PS, était l’invité de la matinale de Bel RTL, ce mercredi matin. Il a préfacé le Comité de concertation qui doit se tenir aujourd’hui. Plusieurs assouplissements sont attendus alors que le bilan quotidien de Sciensano annonce que le taux de reproduction de l’épidémie est repassé au-dessus de 1.

Le socialiste a indiqué la position de son parti avant le Comité de concertation.« Nous, on plaide pour que les engagements pris soient tenus. C’est important. On a demandé énormément d’efforts aux gens et à certains secteurs. (…). » a-t-il déclaré avant de nuancer. « La situation n’est pas une situation facile, on ne peut pas tout rouvrir ».

Paul Magnette a rappelé l’importance du retour à l’école – soulignant le large consensus politique sur ce sujet – mais également la réouverture de l’horeca début mai. Seulement en extérieur ? « A priori, c’est tout l’horeca. Il faut faire confiance aux gens et au secteur. »

Pour le socialiste, il ne faut pas regarder uniquement les chiffres des contaminations pour prendre des décisions. « Il faut que l’adhésion de la population soit confrontée, là on n’y est plus. Les gens n’en peuvent plus. Nous sommes des êtres sociaux, nous avons besoin de sociabilité. Il y a une manière de vivre malgré le virus. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

46 Commentaires

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 14 avril 2021, 13:30

    Avec 945 patients covid en USI plus les patients atteint d'autres pathologies qu'il est impensable de délaisser par rapport aux patients covid, les unités de soins intensifs sont quasi saturée. Si un terroriste islamiste a l'idée tordue de faire dérailler un train, par exemple, il touche le jackpot. Il n'y aura simplement pas assez de place pour soigner toutes les victimes et le bilan de l'attentat sera inévitablement majoré. Pareil avec une catastrophe style Ghislenghien. Dans la situation actuelle, parler d'ouverture large parce qu'on s'est aventuré de manière hasardeuse sur une date fétiche est totalement inconscient. A moins que cela soit fait sciemment. Je ne doute pas une seule seconde que des machiavéliques cyniques sans scrupule peuplent le PS et le MR. Ils voient probablement avec envie le bilan mortel de l'épidémie qui se rapproche des 26709 décès. Avec une pension moyenne à 1569 €, ce chiffre magique représente une économie récurrente d'un demi milliard d'€ par an à ne plus devoir payer par l'Office National des Pensions. Du pain bénit, pour sans douleur budgétaire augmenter la pension minimale à 1500€ (pour le PS) ou réduire les cotisations sociales ou les impôts (pour le MR). Tant qu'à faire, poussez le cynisme un cran plus loin. Fixer un nombre maximum de lit USI attribuables aux patients covid. Tant pis pour le Nième +1 patient invité à aller crever chez lui. Le bilan évoluera d'autant plus rapidement vers l'efficacité des économies !

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 14 avril 2021, 13:30

    patients atteints, évidemment.

  • Posté par DENAUW JEAN-LUC, mercredi 14 avril 2021, 13:11

    "Il faut tenir les engagements pris" faux, il faut tenir compte de la situation épidémiologique point barre. Sinon, le risque est grand que cela durera encore longtemps.

  • Posté par Rabozee Michel, mercredi 14 avril 2021, 13:44

    Effectivement, ou plutôt: "les engagements pris auraient pu être respectés si la partie du contrat du ressort de la responsabilité de la population avait été remplie". Les chiffres ne sont pas vraiment retombés, et vu que la plupart des secteurs sont fermés et que les travailleurs sont en congé ou en télétravail, il faut maintenant pointer les conséquences de ce qui s'est passé il y a 2 semaines, aux parcs et à la côte.

  • Posté par Lorant Roger, mercredi 14 avril 2021, 12:38

    Electoralisme... quand tu nous tiens... Rire ou pleurer?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une