Accueil Société

Coronavirus: la disgrâce des vaccins à vecteur viral

L’Europe a conclu un accord avec Pfizer pour avancer au second trimestre la livraison de 50 millions de doses et mise gros sur la technologie de l’ARN messager pour les vaccins de prochaine génération. En Belgique, l’utilisation du vaccin Johnson & Johnson est suspendue temporairement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Après la douche froide de mardi provoquée par l’annonce de la suspension des livraisons des doses Johnson & Johnson, la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen avait une bonne nouvelle à annoncer ce mercredi sur le front de la vaccination : la signature d’un accord avec BioNTech/Pfizer visant à avancer à ce deuxième trimestre la livraison aux 27 Etats membres de 50 millions de doses initialement prévues pour la fin d’année.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Ask Just, mercredi 14 avril 2021, 22:36

    Il serait fort étonnant que le problème soit limité aux seuls vecteurs adénovirus, mais cela reste une possibilité. Je pressens cependant que d’ici quelques semaines, on se rendra compte que cette manifestation très rare se produit également avec les vaccins ARN, et sans doute aussi avec l’infection naturelle. Il va falloir beaucoup de travail de pédagogie pour que le public continue à s’y retrouver. Entre-temps, je trouve prématuré d’arrêter certains vaccins pour des accidents aussi rares. A suivre...

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 14 avril 2021, 23:17

    Avec l'infection "naturelle", c'est clairement établi.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mercredi 14 avril 2021, 21:02

    Je sais bien que le Sputnik ne sera pas utilisé, c'est inutile de me le réexpliquer, j'ai compris. Mais apparemment la "team Sputnik" officielle sur Twitter revendique l'annonce d'un zéro effet secondaire dans l'administration du vaccin au Mexique. Quelqu'un aurait des infos plus précises à ce sujet ou d'autres sources? https://twitter.com/sputnikvaccine/status/1374024536836935687

  • Posté par massacry olivier, jeudi 15 avril 2021, 14:12

    Merci de m'avoir répondu, je suis étonné que la Hongrie n'aie pas un équivalent de l' Afmps belge ou de l'Ansm française, j'aurai quand même eu plus de confiance dans des résultats européens, dommage, cela aurait pu être une base pour une bonne comparaison. Bien à vous, et à la prochaine "engueulade".

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 15 avril 2021, 10:51

    Non. Je n’en trouve pas à ce sujet. L’opposition se déchaîne sur Orban en visant les vaccins chinois prétendument inefficaces mais épargne totalement le Sputnik dans ses critiques. Mais tout ça n’est que du blabla politique, personne ne vient jamais avec des références chiffrées et prouvées. D’où ma question. Ce vaccin est désormais employé dans plus de 50 pays. S’il avait causé des catastrophes sanitaires, ça se saurait mais en fait en dehors de la littérature scientifique assez réduite mais apparemment élogieuse pour le produit, on ne trouve quasi rien sur les effets secondaires en pratique réelle. Il faut dire qu’il y a des pays où on cherche surtout à vacciner réellement plutôt qu’à scruter tout ce qui sert à remplir des statistiques pour bousiller un produit...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs