Méga-prison de Haren: la justice ordonne une cessation partielle des travaux après un accident

Le chantier a débuté il y a plusieurs mois.
Le chantier a débuté il y a plusieurs mois. - belga

Un ouvrier a chuté mercredi matin sur un échafaudage du chantier de la méga-prison de Haren, a appris Le Soir. L’ouvrier a été transporté à l’hôpital et souffre d’une fracture du bras. La police et le Contrôle du bien-être au travail (CBE) se sont rendus sur place. « L’Auditorat du travail de Bruxelles a donné ordre de cesser les travaux », confirme son porte-parole, Fabrizio Antioco. « Cet ordre est limité dans le temps et dans l’espace. C’est-à-dire que l’arrêt des travaux est limité au bâtiment concerné par l’accident, d’une part. D’autre part, la cessation court jusqu’à vendredi 16 avril à midi. Toutefois, elle pourrait être prolongée si dans ce délai l’Auditorat n’obtenait pas des explications du constructeur – THV Cafasso Construction en l’espèce – sur les conditions de cet accident et des garanties sur la sécurité du chantier », indique M. Antioco.

Les constructeurs du complexe pénitencier de Haren ont déjà reçu plusieurs avertissements de la part de l’Inspection du travail à la suite d’irrégularités constatées sur place. Après l’accident de mercredi, la justice durcit le ton. « L’Auditorat est inquiet dans la mesure où, lors de contrôles de chantiers, on constate trop souvent des problèmes de sécurité. Une telle situation n’est pas acceptable. En matière de santé et de sécurité au travail, l’Auditorat applique une politique de tolérance zéro. Les sociétés qui prennent ces questions à la légère doivent être conscientes qu’elles s’exposent au risque d’arrêt de leurs chantiers pour une période pouvant aller d’un jour à plusieurs semaines. L’objectif des ordres de cessation des travaux est essentiellement de prévenir des drames tels que des accidents du travail mortels. Ces sociétés s’exposent, le cas échéant, à des poursuites correctionnelles. La sécurité doit être au centre des préoccupations », conclut Fabrizio Antioco.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous