Maxime Prévot sur la réouverture des terrasses: «Je ne vais pas envoyer la cavalerie»

B9726538882Z.1_20210325213134_000+G9THREM7Q.1-0
Pierre-Yves Thienpont.

Une nouvelle batterie de mesures à plus ou moins court terme a été annoncée lors du dernier Comité de concertation. Pas de réouverture avant le 8 mai et en terrasses seulement, l’intérieur étant reporté quelque part en juin, en fonction de l’évolution épidémique… C’est peu de dire que la décision du Comité de concertation concernant les restaurants et les cafés suscite la déception des professionnels.

Mais du côté des hommes et femmes politiques aussi les réactions n’ont pas tardé. Maxime Prévot (CDH) a regretté sur Bel RTL la date du 8 mai pour une réouverture partielle de l’horeca alors que la date du 1er avait été jusqu’alors annoncée.

« À une semaine près, je pense qu'il aurait été préférable de caler la réouverture des terrasses sur la date annoncée du 1er mai car on va se retrouver face à une colère qui explose avec le risque d'initiatives sauvages et clandestines que les bourgmestres ne seront pas en capacité de canaliser. »

« C’est une mauvaise décision car elle va générer un joyeux bordel. Ça va mettre l’ensemble des bourgmestres du Royaume dans un embarras majeur. J’ai le sentiment que cette mesure n’est pas applicable et conforme par rapport au terrain. Je ne vais certainement pas envoyer la cavalerie. »

« Croyez-vous réellement que les forces de police vont pouvoir intervenir partout pour juguler ces initiatives ? Je n’ai pas les moyens de faire respecter cela. »

Sur le même sujet
Politique
 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous