Accueil Société

Vaccins: des lauréats du prix Nobel appellent à une abolition temporaire des brevets

Déposée à l’OMC le 2 octobre par l’Afrique du Sud et l’Inde, la proposition a recueilli le soutien de dizaines de pays en développement et défavorisés.

Temps de lecture: 2 min

Des lauréats du prix Nobel et d’anciens chefs d’Etat ou de gouvernement appellent Joe Biden à se rallier à une proposition de levée temporaire des brevets sur les vaccins contre le covid.

Une telle suspension est « une étape vitale et nécessaire pour mettre fin à la pandémie », estiment les quelque 170 signataires de la lettre ouverte, dont l’ancien président français François Hollande, l’ancien chef du gouvernement britannique Gordon Brown et l’ancienne présidente du Liberia Ellen Johnson Sirleaf.

« Nous sommes encouragés par les informations selon lesquelles votre administration examine une levée temporaire des droits de propriétés intellectuels de l’OMC pendant la pandémie, comme proposée par l’Afrique du Sud et l’Inde », selon la lettre signée également de plusieurs Prix Nobel comme Muhammad Yunus (Paix), Joseph Stiglitz (économie), Françoise Barré-Sinoussi(médecine).

Déposée à l’OMC le 2 octobre par l’Afrique du Sud et l’Inde, la proposition a recueilli le soutien de dizaines de pays en développement et défavorisés tandis que les pays développés ou qui hébergent les sièges de grands groupes pharmaceutiques qui ont développé les vaccins tendent à s’y opposer.

Le texte propose d’accorder une dérogation temporaire à certaines obligations découlant de l’Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (ADPIC) afin que n’importe quel pays puisse produire les vaccins sans se soucier des brevets.

La plupart des pays du monde tentent de vacciner le plus vite possible leur population pour tenter d’enrayer la progression de la maladie, et de ses variants qui risquent de compromettre l’efficacité des vaccins.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Patrick Yamedjeu, jeudi 15 avril 2021, 12:45

    Vœu pieux. Ce ne sont pas les politiciens qui vont faire le forcing pour que cela se produise. Il ne faut pas oublier que les politiques en général terminent leur carrière dans les conseils d'administrations de tous ces grands groupes pharmaceutiques ou autres. Pourquoi voulez-vous qu'ils leurs facent du tort en les privant de la vache à lait? Les états financent la recherche au travers de subsides et autres avantages. En d'autres termes, la recherche est mutualisée. mais les résultats et les bénéfices sont privatisés.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko