«Un joyeux bordel»: des bourgmestres critiquent le report de l’ouverture de l’horeca

«Un joyeux bordel»: des bourgmestres critiquent le report de l’ouverture de l’horeca

Le Comité de concertation vient à peine de prendre ses décisions que, déjà, l’inquiétude surgit sur le respect des mesures. Le secteur horeca, qui devait ouvrir initialement le 1er mai, voit sa réouverture retardée au 8 mai. Et uniquement en extérieur, en terrasse.

Une mesure qui exaspère un milieu à l’arrêt depuis plusieurs mois. « Nous ne sommes pas dans le sud de la France ni à Malaga. Vous avez vu le temps aujourd’hui. Cette ouverture des terrasses n’est pas faisable sans une possibilité de back-up à l’intérieur », a commenté Fabian Hermans, administrateur de la fédération Horeca Bruxelles.

Plusieurs responsables d’établissements ont d’ailleurs annoncé qu’ils n’attendraient pas le 8 mai et qu’ils rouvriraient dès le 1er mai. Plus étonnant, ils ont trouvé sur leur chemin des bourgmestres… peu enclins à réprimer.

A Liège, le gouverneur de la province, Hervé Jamar (MR), et le bourgmestre de la Cité ardente, Willy Demeyer (PS) avaient déjà annoncé, avant le Comité de concertation, qu’ils ne s’opposeraient pas à une réouverture des terrasses le 1er mai. Si ces déclarations n’ont pas attendri le Comité de concertation, le bourgmestre socialiste a déjà affirmé que la police n’avait pas les effectifs suffisants pour s’opposer au mouvement du collectif Wallonie Horeca qui encourage à rouvrir dès le 1er mai. « Je ne suis pas là pour approuver ou réprouver un tel mouvement. Je dois veiller à ce que la situation reste calme dans la ville », a-t-il ajouté.

Terrasses autorisées à Middelkerke

Ce jeudi matin, d’autres bourgmestres peu enclins à sanctionner ces mouvements ont été plus clairs encore. Le bourgmestre de Middelkerke, Jean-Marie Dedecker, a ainsi l’intention de permettre aux terrasses horeca de rouvrir 1er mai. Pendant les vacances de printemps (Pâques), le bourgmestre de la ville de Flandre occidentale avait déjà installé des tables en terrasse afin de permettre à la population d’y consommer de la nourriture et des boissons.

Maxime Prévot (CDH), bourgmestre de Namur, a lui aussi regretté sur Bel RTL la date du 8 mai pour une réouverture partielle de l’horeca. « À une semaine près, je pense qu’il aurait été préférable de caler la réouverture des terrasses sur la date annoncée du 1er mai car on va se retrouver face à une colère qui explose avec le risque d’initiatives sauvages et clandestines que les bourgmestres ne seront pas en capacité de canaliser. »

« C’est une mauvaise décision car elle va générer un joyeux bordel. Ça va mettre l’ensemble des bourgmestres du Royaume dans un embarras majeur. J’ai le sentiment que cette mesure n’est pas applicable et conforme par rapport au terrain. Je ne vais certainement pas envoyer la cavalerie, » a signalé l’humaniste avant de conclure, pragmatique. « Croyez-vous réellement que les forces de police vont pouvoir intervenir partout pour juguler ces initiatives ? Je n’ai pas les moyens de faire respecter cela. »

Alexander De Croo et Frank Vandenbroucke appellent au calme

Ces initiatives et prises de parole ne sont pas au goût de tout le monde. «Tout le monde doit garder son sang-froid », a lancé le Premier ministre au secteur horeca. « La dernière chose dont on a besoin, c'est d'avoir des conflits.(...). On parle de 8 huit jours. Je comprends que pour eux, ce soit important, mais la différence en 7 jours, c'est 500.000 personnes en plus qui seront immunisées et qui sont vulnérables. »

Lire aussi Zut, on déconfine

Le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke a été un pas plus loin en s’en prenant directement au bourgmestre de Middelkerke. « Si vous concluez des accord entre les gouvernements, vous supposez que les bourgmestres aideront également à mettre ces accords en œuvre », a-t-il déclaré avec la peur que la désobéissance de l’horeca ne s’étende à d’autres secteurs. « Si aujourd'hui on ne fait pas respecter les règles, c'est très sympathique, mais demain c'est le Far West ! Est-ce que l'on veut cela? »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous