ICG devient l'actionnaire majoritaire de Lunch Garden (2)

Lunch Garden était très performant avant la pandémie et les résultats devraient revenir dès que le secteur pourra rouvrir, espère l'enseigne, qui se prépare à la réouverture de l'ensemble des 75 restaurants.

Aucun d'entre eux ne fermera donc à la suite du changement d'actionnariat. Il n'est pas non plus prévu d'en ouvrir de nouveaux dans l'immédiat, précise un porte-parole, qui souligne la confiance d'ICG dans l'équipe de management actuelle et le signal positif que représente cet investissement dans l'enseigne.

Le fonds est une société cotée à la Bourse de Londres, dont les actifs sous gestion s'élèvent à environ 47 milliards d'euros, précise-t-on. Il fournit des capitaux pour aider les entreprises à se développer. Il soutient depuis longtemps Lunch Garden et dit posséder une expérience considérable dans le secteur de la restauration en Europe.

ICG était en effet actionnaire minoritaire de Lunch Garden depuis 2015 et cette part devient désormais majoritaire, au détriment de Freshstream, autre fonds d'investissement britannique, qui était aux commandes de Lunch Garden jusqu'à présent. Son actionnariat devient minoritaire à la suite de la transaction.

Le groupe néerlandais Vermaat, spécialisé dans l'exploitation de restaurants dans des hôpitaux et des musées néerlandais -un créneau qu'entendait exploiter l'enseigne belge avant la crise du coronavirus- cède par contre l'entièreté de ses parts.

"Cette nouvelle est un coup de boost important dans la perspective de la réouverture de l'horeca", estime Ann Biebuyck, CEO de Lunch Garden, qualifiant le nouvel actionnaire majoritaire de "parti financier solide".

La patronne souligne également qu'ICG croit en l'ancrage local et soutient le plan pluriannuel de l'équipe de direction.

"La direction de Lunch Garden a pris le temps de la fermeture de ses restaurants pour construire le plan stratégique et finaliser la nouvelle organisation à mettre en place. Avec ICG à nos côtés en tant que partenaire solide et actionnaire majoritaire, nos clients, fournisseurs et membres de l'équipe pourront faire partie d'une nouvelle histoire marquée de succès. Grâce à cette étroite collaboration, toutes les pièces du puzzle sont désormais en place pour redémarrer en force dès que le secteur pourra rouvrir."

Début octobre, Lunch Garden avait annoncé son intention de réduire une partie de ses effectifs, avec la suppression de 138 postes sur environ 1.100 travailleurs, soit plus d'un emploi sur dix. Toutefois, aucun des 75 restaurants existants n'a été fermé à la suite de cette décision.

La direction a invité jeudi les partenaires sociaux pour les informer de ce nouvel actionnariat.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous