Accueil Société Régions Bruxelles

Philippe Close soutient la tenue de l’événement test au théâtre royal flamand

Selon M. Close, une analyse effectuée par la Ville de Bruxelles a démontré que la circulation de l’air dans le bâtiment du KVS satisfaisait aux exigences.

Temps de lecture: 2 min

Le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close, a apporté jeudi son soutien au projet du Koninklijke Vlaamse Schouwburg (KVS) de rouvrir ses portes le 26 avril prochain pour organiser un événement culturel test dans la perspective d’une reprise des spectacles dans un contexte de pandémie.

Le KVS (Théâtre royal flamand) a prévu d’accueillir, durant cinq jours consécutifs, 50 spectateurs par soirée, à partir du 26 avril pour une représentation de « Jonathan », une pièce écrite et interprétée par Bruno Vanden Broecke et Valentijn Dhaenens. Une manière de montrer au monde politique qu’il est possible d’organiser un spectacle en toute sécurité sanitaire, selon son directeur, Michael De Cock. Selon lui, un protocole strict, élaboré avec un virologue l’an dernier, sera appliqué.

Selon M. Close, une analyse effectuée par la Ville de Bruxelles a démontré que la circulation de l’air dans le bâtiment du KVS satisfaisait aux exigences.

Le bourgmestre a ajouté qu’il adresserait une demande d’organisation d’événement test aux membres du Comité de concertation. Cette instance, réunissant le fédéral et les entités fédérées, doit se réunir à nouveau le 23 avril pour aborder spécifiquement la situation des secteurs culturel, sportif et événementiel.

Le KVS est l’un des différents lieux à faire l’objet d’une telle analyse, avec la salle de concerts de La Madeleine, le café Roy d’Espagne, le restaurant Chez Léon et une salle de sports. Les autres résultats ne sont pas encore connus.

« Nous travaillons de la même manière que lors de la délivrance d’un certificat de sécurité incendie. Désormais, les bâtiments reçoivent un permis spécifique des pompiers sur la sécurité en matière d’hygiène », a expliqué M. Close.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, jeudi 15 avril 2021, 16:43

    Que ne fairait '- il pas pour pouvoir dire ' grâce à Close , la culture revit " . Toujours aussi mauvais qu' avec son arrêté sur la consommation d' alcool le nuit sur le piétonnier !!! Triste personnage !

  • Posté par Poels Celine , jeudi 15 avril 2021, 13:40

    Ph. Close à la recherche d'électeurs potentiels! ;-) Que penseraient nos acteurs si nos scientifiques les remplaçaient sur les planches? ......

  • Posté par Det Ben, jeudi 15 avril 2021, 12:13

    faire un test n'est de telle nature n'est preuve de rien. Il faut des cohortes de 3.000 personnes minimum pour un test de médicament en double aveugle avec des protocoles TRES stricts. Ce genre de test en live ne voudra rien dire. Le prérequis est : analyser les flux d'air. Il faut des ingénieurs et du matériel ad hoc. Le reste c'est de l'empirisme naïf d'amateur. A moins de reproduire le test des milliers de fois avec le même protocole. Ce qu'il faut : c'est à terme de fonctionner à ouverture maximale. Impossible sans test rigoureux de flux d'air. IL FAUT tester les systèmes de ventilation (la filtration ,c'est assez facile à protocoler, cela se fait en usine/labo). une salle de cinéma c'est de l'air qui stagne et qui devrait être absorber par le haut, par le bas cela demanderait des investissements irréalistes. Il faut renouveler l'air sans que l'air stagne localement. Ce ne sera pas avec des test bidons dans tous les sens qu'on pourra qualifier ces locaux. Certains confondent le niveau des maternelles avec celui de l'université.

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs