Accueil Société

Coronavirus: il reste moins d’un lit en soins intensifs disponible par hôpital (infographie)

Le transfert de patients entre hôpitaux, pour équilibrer la pression, n’apparaît pas comme une solution, étant donné « la pleine occupation de tous les hôpitaux. Il y a maintenant peu de marge de manœuvre. »

Temps de lecture: 2 min

Le SPF Santé publique indique jeudi que 96 % des lits de soins intensifs agréés sont occupés en Belgique. Il n’en reste que 86 disponibles, soit moins d’un par hôpital.

L’épidémie de coronavirus continue d’exercer une pression forte sur les hôpitaux. Mercredi, 3.049 personnes étaient hospitalisées en raison du covid, dont 941 se trouvaient aux soins intensifs. Mais le coronavirus n’est pas la seule raison d’être hospitalisé aux soins intensifs. La pression sur ce service devient critique, avec mercredi 96 % des lits occupés en Belgique.

Le transfert de patients entre hôpitaux, pour équilibrer la pression, n’apparaît pas comme une solution, étant donné « la pleine occupation de tous les hôpitaux. Il y a maintenant peu de marge de manœuvre ».

Les sorties de patients ne compensent pas non plus l’afflux de nouveaux patients, selon le SPF Santé. « Le pic du nombre de patients covid dans les unités de soins intensifs n’a pas encore été atteint », prévient le service public.

Pour soulager les hôpitaux, certaines opérations prévues sont reportées. Elles devront toutefois être effectuées ultérieurement.

Le SPF explique en outre que créer des lits supplémentaires est difficile « car aucun personnel supplémentaire n’est disponible. Le personnel actuel fonctionne à plein régime depuis un an et cela exige d’eux le maximum. »

 

À lire aussi Codeco: ça a chauffé autour de la réouverture des terrasses À lire aussi Horeca: des professionnels déterminés à désobéir… et des bourgmestres peu enclins à réprimer

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par burnotte Michel, jeudi 15 avril 2021, 17:56

    Simplement parce que depuis plus d'un an, pas un euro n'a été trouvé pour l'hopital. Un vrai scandale public voir un début de suicide collectif ou de génocide. Il ne faut plus avoir peur des mots!

  • Posté par Joute Dodo, jeudi 15 avril 2021, 17:25

    De loin pas tous les lits en soins intensifs sont occupés par des malades du covid. A en croire l'infographie du Soir, le nombre de malades hospitalisés tendrait à se stabiliser, ou à légèrement baisser.

  • Posté par Clermont Gilbert, jeudi 15 avril 2021, 18:36

    En plus on reste loin du maximum de la deuxième vague : 1.474 lits occupés le 9/11/2020 (source Sciensano). D'où sort ce chiffre de 4% de lits restant disponibles ?

  • Posté par Van den Eeckhoudt Etienne, jeudi 15 avril 2021, 18:13

    Il reste 4% de lits disponibles, on est donc presque au maximum. Votre commentaire est ridicule.

  • Posté par Tricnaux André, jeudi 15 avril 2021, 16:45

    Madame Robin comme vous êtes de la profession, vous êtes certainement bien au courant pour en parler. Mais, je me dit quand même si en un peu plus d'un an presque 15 mois que ça dure, il y avait moyen d'augmenter les effectifs et le nombre de lits même si il faut faire appel à du matériel militaire , tentes , lits... Quant à l'horeca qui est fermé depuis plus de 200 jours, nous n'avons vu aucune diminution de la contamination donc vraiment difficile de convaincre la population de continuer une méthode qui ne fonctionne pas. La question devient de plus en plus urgente avant une insurrection (cf horeca), doit-on continuer à priver de travail environ 1 000 000 de personnes pour 20 000 morts en un an. Sans compter tout ceux qui en dépendent ( enfants, conjoints....)

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko