Accueil Culture Livres

«Le parc à chiens»: Sofi Oksanen au cœur d’un trafic peu reluisant

La romancière de « Purge » poursuit la construction d’une œuvre qui secoue les esprits. Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Au début du nouveau roman de Sofi Oksanen, Le parc à chiens, c’est presque la fin, à Helsinki en 2016. Par sauts apparemment désordonnés dans le temps, le récit fait ensuite des incursions vers le passé, jusqu’en 1992 à Snijné en Ukraine. Une ville couleur noir charbonneux, la faute aux mines qui fournissent des emplois en même temps qu’elles pourrissent la vie d’Olenka, jeune fille plus sensible que le reste de sa famille au caractère déprimant du lieu.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs