Accueil Société

Osama Krayem, du centre de loisirs suédois au front syrien

Impliqué dans les attentats de Bruxelles, le jeune Suédois d’origine syrienne est désormais inculpé dans le cadre de l’enquête sur les attentats de Paris. Il est désormais évident que la même cellule terroriste fut à l’œuvre à Bruxelles et à Paris.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Déjà inculpé pour son implication dans les attentats de Bruxelles, Osama Krayem, alias Naïm El Hamed, alias Omar Abdelkader, a été placé mardi sous mandat d’arrêt pour sa participation aux attentats de Paris : ses empreintes digitales auraient été retrouvées dans plusieurs planques qui servirent à la préparation de ces attaques. « Notamment celle de Schaerbeek, rue Henri Bergé », précise le parquet fédéral dans un communiqué publié ce mercredi. La chambre du conseil, devant laquelle Osama Krayem a comparu ce mercredi, a confirmé sa détention préventive pour une durée d’un mois.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs