Accueil Belgique Politique

Les assouplissements de juin conditionnés au taux d’occupation des soins intensifs

Sciensano fait état cette semaine d’une occupation de 941 lits de soins intensifs (en date de mercredi). La tendance est à la hausse par rapport à la semaine précédente.

Temps de lecture: 1 min

Les assouplissements prévus pour le mois de juin, annoncés sous réserve mercredi soir à l’issue d’un nouveau Comité de concertation, se concrétiseront si la Belgique descend sous la barre des 500 patients covid en soins intensifs. Cette précision est confirmée jeudi par le cabinet du ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke.

Sciensano fait état cette semaine d’une occupation de 941 lits de soins intensifs (en date de mercredi). La tendance est à la hausse par rapport à la semaine précédente.

Le Comité de concertation a indiqué mercredi qu’un élargissement du «plan plein air» sera envisagé pour début juin, ainsi qu’un «plan intérieur» (restaurants et cafés, sport, culture). Mais cela est assorti à la condition de passer sous la barre des 500 lits de soins intensifs.

Pour le 8 mai, en revanche, date retenue pour une probable réouverture des terrasses, la fin du couvre-feu ou encore la tenue d’évènements limités (max. 50 personnes) en extérieur, aucun seuil chiffré n’a été fixé, répond-on au cabinet Vandenbroucke jeudi. On reste sur une condition d’« amélioration durable» de la situation des soins intensifs, ce qui laisse la porte ouverte à l’interprétation.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par burnotte Michel, jeudi 15 avril 2021, 19:21

    Et voila, un Monsieur décide seul une fois le comeco terminé. Mais quand donc le Premier Ministre et les Présidents de partis vont-ils mettre ce fou furieux hors jeu? J'ajoute que moins de 500 personnes en soins intensifs tiens de l'imaginaire le plus extraordinaire. Nous vivons avec ce virus et ses multiples mutations et nous savons que c'est pour de nombreuses années avec ou sans vaccin. Le nier tient de l'aveuglement le plus complet. Reste donc à nous isoler, chacun dans sa chambre comme des Chartreux

  • Posté par massacry olivier, jeudi 15 avril 2021, 23:08

    Non avoir mois de 500 personnes en SI pour covid n'est pas une utopie, c'est en fait la situation que nous avions le 15 mars, soit il moins d'un moins. Seriez-vous défaitiste ?

  • Posté par noel lelon, jeudi 15 avril 2021, 19:19

    Oh là ! Dans le ”bon-royaume-de-belgique” le plus important est de laisser vendre les moules frites, boîtes de Coca-Cola et une bonne rodenbach. Qu’importe la situation sanitaire locale, nationale et internationale. Qu’importe la santé des clients à presser comme des citrons. Sauvegarder les gargotes et mastroquets est l’objectif ultime. Médiocrité sans borne.

  • Posté par Keyser Soze ., jeudi 15 avril 2021, 19:13

    Traduction: assouplissements? Quels assouplissements? Vous pouvez oublier tout ça.

  • Posté par Vandenhaute Patrick, jeudi 15 avril 2021, 18:24

    Tout à fais d'accord avec vous Monsieur Esgain. Et comme VDB n'a pas été élu, il n'aura aucune responsabilité politique. Si l'on veut avancer dans la gestion de la crise on doit changer de Ministre de la Santé. Il ne sait que interdire, restreindre et sanctionner. Il est temps de changer de stratégie cf la carte blanche de Marius Gilbert et ses confrères. Mais apparemment cela ne plait pas aux "enfermistes" style Van Ranst, Van Gucht et Vlieghe. Je souhaite que les partis francophones fassent le forcing pour imposer leurs choix. Le PS et le MR sont les deux partis les plus importants dans ce gouvernement et on a l'impression que ce sont les flamands qui décident.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs