Accueil Société

De Croo sur la réouverture de l’horeca: «Veut-on mettre en péril ce qu’on a fait en un an pour 8 jours?»

Le Premier ministre a expliqué ce qui motive ce report d’une semaine sur ce qui était annoncé.

Temps de lecture: 2 min

Ce jeudi, le Premier ministre Alexander De Croo était l’invité de Jeudi en prime. Il est revenu sur les décisions du Comité de concertation et notamment la volonté de certains restaurateurs de rouvrir dès le 1er mai.

« Il y a une bonne raison pour laquelle on ouvre le 8 mai, a expliqué le Premier ministre. La différence, c’est une semaine : 500.000 personnes en plus seront immunisées. Ces 500.000 personnes se trouvent dans les groupes les plus vulnérables. »

Au vu des chiffres, le Premier ministre a affirmé que l’on aurait dû attendre avant de prendre des assouplissements. « Normalement, on devrait dire qu’il faut attendre. On voit qu’on a du sol stable sous les pieds, il s’agit de la campagne de vaccination. Elle nous autorise à regarder le futur et à prendre des décisions. Il faut que la campagne de vaccination fasse ses effets. »

A propos des bourgmestres récalcitrants, Alexander De Croo s’est voulu dans le dialogue. « J’ai eu le bourgmestre de Liège au téléphone aujourd’hui. A Liège, certains disent qu’il y a un microclimat. Monsieur Demeyer dit qu’il respectera la décision du Comité de concertation. On est en 2021 en Belgique, ce qu’on fait c’est qu’on explique, qu’on écoute et on trouve donc une solution ensemble. Je pense que tout le monde doit garder la tête froide. Si on regarde ce qu’on a fait tous ensemble sur une période d’un an, on a fait des choses incroyables. On a pu maîtriser la troisième vague, est-ce que pour 8 jours, on veut mettre en péril tout ça ? ».

« Concrètement, quand le Comité de concertation prend une décision, on fait un équilibre. On travaillera ensemble avec les bourgmestres pour que les décisions soient respectées, mais ce n’est pas un bras de fer. Le 8 mai, on va pouvoir se mettre en terrasse et boire un verre ». Le Premier espère que la première semaine de mai se passera sans incident.

À lire aussi Des experts lancent un appel au monde politique: «La priorité: prendre soin des ados à l’école!»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

52 Commentaires

  • Posté par Meuris Serge, vendredi 16 avril 2021, 15:14

    Et depuis quand vaccine t'on 500.000 personnes par semaines ? cela ferait 2.150.000 de personnes par mois !!! de deux choses l'une où il est fou à lier où il nous prend tous pour des débiles juste bon à enfermer ! je penche pour la deuxième option bien sur ! Parce-que à ce rythme nous aurions déjà vacciné la quasi totalité du pays ! Non ?

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 16 avril 2021, 20:36

    Autre hypothèse, vous ne comprenez rien à rien! Donc abstenez-vous de le montrer.

  • Posté par massacry olivier, vendredi 16 avril 2021, 15:26

    Il est vrai que le debut de la vaccination fut laborieuse, mais maintenant le rythme s'accèlère, la semaine dernière 415 458 doses furent administrées, cette semaine on en est à 261463,donc pour la fin de la semaine on peut tabler sur 450 000, si le rytme ne diminue pas, il n'est pas trop utopiste d'atteindre les 500 000, pour autant évidmement que l'approviosenemt suive. voir:https://epistat.wiv-isp.be/covid/covid-19.html onglet vaccination, tableau par semaine, nb un tableau excel est téléchargeable.

  • Posté par Piscaer Benne, vendredi 16 avril 2021, 13:10

    Mr. le Ministre, excellence, avec tout les respects: arrêtez vos promesses vides et faites une proposition concluante et claire.

  • Posté par Baumann Eric, vendredi 16 avril 2021, 11:53

    En toute objectivité, 1er mai, 8 mai, 15 mai ou 31 février, cela ferait encore quelle différence ? 1 semaine, c'est 500.000 personnes vaccinées en plus, c'est ça ? Alors à ce compte-là, pourquoi pas ne rien ouvrir avant le but des 70% de vaccination atteint tant qu'on y est (et d'ailleurs certains applaudissent cette possibilité) ...... Problème, on est très loin du compte (et pourquoi pas 80%, allez !!) et on parle déjà de troisième dose et de rappels annuels, etc .... Bref si on poursuit dans le sacro-saint principe de précaution, on a intérêt à se faire à l'idée que la vie d'avant covid est passée dans le tiroir des souvenirs d'un ancien temps révolu.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko