Accueil Société

Coronavirus: les «événements tests», une perspective culturelle toute relative

Le Comité de concertation a promis que des concerts ou autres événements culturels seraient organisés dans les prochaines semaines afin de donner des perspectives aux secteurs concernés. Mais à quoi cela va-t-il servir ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

C’est écrit noir sur blanc dans l’infographie publiée par les autorités belges dans la foulée du Comité de concertation de mercredi : « A partir du 26 avril, des projets pilotes seront menés dans différents secteurs notamment la culture, l’événementiel et le sport. »

Ceux qui ont envie de voir le verre à moitié plein se diront que l’on dispose enfin d’une date et donc de perspectives ; les autres que cela fait six mois qu’on en parle sans que rien ne se passe. « L’idée est de pouvoir avoir une vision claire de ce qu’on pourra faire cet été », détaille un participant au Codeco. « On ne peut pas dire à tous ces gens qu’on va attendre septembre… » Mais comment s’assurer en pratique qu’aller voir le nouveau spectacle d’Alex Vizorek ou un concert de Céline Dion « n’est pas dangereux » ? C’est tout l’enjeu de ces fameux projets pilotes appelé « événements tests ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Diaz Santos Eduardo, vendredi 16 avril 2021, 11:17

    On attends toujours les résultats de l'événement test du 1er avril au bois de la Cambre...Il y un un journaliste dans le coin qui pourra s'occuper d'investiguer ?

  • Posté par massacry olivier, vendredi 16 avril 2021, 13:53

    Difficile à mesurer précisément, notons cependant que seule la tranche d'âge des 20-29 voit ses contaminations augmentées depuis 3 semaines, alors qu'elles diminuent pour les autres tranches d'âge. Notons aussi que l'Abime, les organisateurs de cette boum, aurait pu faire preuve d'une grande maturité en organisant elle même un 'test ' grandeur nature: elle aurait demandé à chacun de ses participants de s'inscrire sur une plateforme ( dont la gestion lui reviendrait), de faire un test, pcr une semaine avant, un test rapide juste avant, un autre le lendemain et encore un test pcr une semaine après, là on aurait pu avoir des résultats probants! Evidement cela représente un coût, du temps, de l'organisation, et une participation sincère...

  • Posté par ARMAND Guy, vendredi 16 avril 2021, 10:21

    Cinémas, théâtres, Philharmonie de Luxembourg, tous ces lieux culturels sont ouverts depuis janvier au Grand-Duché. Mais, bien sûr, pas question de s'appuyer sur ces expériences pour donner une bouffée d'oxygène au monde de la culture : il est plus important de sauver les bénéfices, par exemple, de Décathlon ( où c'est la cohue). "Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà" ! Et merci à la bulle de 1 à Noël qui a permis à la Belgique, contrairement à l'étranger, d'éviter la 3° vague !! Il est vrai que le virus est tellement différent d'un pays à l'autre...

  • Posté par Jo Gyy, vendredi 16 avril 2021, 8:49

    L'article omet de mentionner que les plus petites représentations culturelles n'ont plus été interdites depuis le 1e déconfinement. C'est pourtant essentiel pour comparer avec notre pays

  • Posté par Bartet Guy, vendredi 16 avril 2021, 15:43

    Je me demande bien de quelles représentations vous parlez puisque la bulle extérieure est limitée à 4 personnes et ne sera élargie à 10 que dans quelques semaines.

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs