Accueil Monde France

France: l’impossible union d’une gauche en crise

Le Vert Yannick Jadot tente ce week-end d’éviter un scénario catastrophe. A un an de la présidentielle, la gauche va droit dans le mur.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Ils seront une vingtaine autour de la table ce samedi. Leur mission : tenter d’éviter que la gauche aille droit dans le mur à la prochaine présidentielle, dans un an. Il y aura là des socialistes, des écologistes, des communistes, des insoumis, des représentants de « Génération.s » (le mouvement de Benoît Hamon) et des radicaux de gauche. Seuls absents notables, Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France insoumise, en déplacement en Amérique du Sud, et Christiane Taubira, ancienne ministre et candidate à l’Elysée en 2002, cantonnée en Guyane.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Andre Georges-marc, samedi 17 avril 2021, 18:01

    Jadot, l'homme qui parle, mais qui n'écoute pas. L'homme qui parle pour dire n'importe quoi. L'avez-vous déjà vu agir dans un débat, il est convaincu d'être seul à connaître la vérité, il empêche les autres de parler et il se fourre le doigt dans l'œil jusqu'au coude.

Aussi en France

Meeting de Zemmour: des militants de SOS Racisme pris à partie

Au début du discours d’Eric Zemmour, une dizaine de militants de l’association se sont levés au fond de la salle sur une rangée, avec une lettre en jaune sur chacun de leurs maillots noirs, permettant d’afficher le message « Non au racisme ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs