Accueil

Sainte Begge: que dit le concordat de 1801?

Par concordat, Rome a renoncé aux biens saisis par les révolutionnaires. Mais que dit exactement le texte ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Par décret du 24 novembre 1789, sur proposition de Talleyrand qui y voit une façon de résoudre la crise financière, « tous les biens ecclésiastiques sont à la disposition de la nation » : ils sont nationalisés au bénéfice de la révolution. Dix ans plus tard, après le coup d’Etat qui l’installe premier consul, Bonaparte souhaite instaurer la paix religieuse : il va convaincre l’église de ne plus contester cette expropriation, en contrepartie de quoi le clergé va devenir salarié de l’Etat.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs