Suisse, Italie, France…: comment ces pays pensent au déconfinement

Suisse, Italie, France…: comment ces pays pensent au déconfinement

Alors que la situation sanitaire inquiète dans certains pays, les chefs d’Etat annoncent des assouplissements. Parmi ces pays, la France, la Suisse ou encore l’Italie. Découvrez ce que ces pays prévoient dans les prochaines semaines.

France

Emmanuel Macron a indiqué jeudi soir à une quinzaine de maires qu’il comptait toujours rouvrir des musées et des terrasses à partir de la mi-mai, avant de poursuivre une réouverture progressive, par étapes « toutes les trois semaines si tout va bien », ont indiqué à l’AFP plusieurs participants à cette visioconférence.

Le chef de l’Etat a également confirmé que les établissements scolaires rouvriraient aux dates prévues (26 avril pour les écoles et 3 mai pour les collèges et lycées), dates selon lui « gravées dans le marbre », a précisé un maire. L’Elysée n’a pas commenté ces propos rapportés.

Le chef de l’Etat « a été très ferme sur la réouverture des écoles », a rapporté Marie-Claude Jarrot, maire DVD de Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), à l’AFP.

Emmanuel Macron, qui a ensuite réuni une dizaine de ministres par visioconférence, ne s’est, selon elle, en revanche « pas engagé sur la date de la mi-mai pour la réouverture des lieux culturels » mais a répété que « la priorité était les musées et les terrasses ».

Le président de la République a laissé entendre que ces réouvertures pourraient être « territorialisées » en fonction des situations sanitaires dans les différentes régions, pour « ne pas rejouer le déconfinement de mai dernier », selon plusieurs maires.

Aucune date n’a été donnée précisément pour la réouverture des restaurants, qui interviendrait dans une deuxième temps.

Le président « s’est montré convaincu par sa stratégie mais prudent sur le déconfinement », a déclaré à l’AFP le maire DVD de Cognac (Charente) Morgan Berger, confirmant la piste d’une « réouverture qui serait progressive, par phases de deux-trois semaines » et « peut-être par territoire »

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a confirmé aux Echos que « certains lieux culturels et certaines terrasses rouvriront à la mi-mai ». « C’est l’échéance sur laquelle nous travaillons », a-t-il répété, en espérant une baisse de la pression sur l’hôpital « peut-être dès la semaine prochaine », alors que la France a franchi le cap des 100.000 morts jeudi.

« Le président a donné un cap : certains lieux culturels et certaines terrasses rouvriront à la mi-mai. Par la suite, l’augmentation du nombre de personnes vaccinées nous permettra d’autres réouvertures, progressivement. Nous emploierons des critères rationnels, de bon sens, en distinguant les lieux extérieurs et intérieurs, ceux où l’on circule ou pas, ceux où il est nécessaire de retirer son masque », a-t-il détaillé.

Quant aux établissements scolaires, « pour certains, le retour en classe pourrait se faire par demi-groupe » avec davantage de tests salivaires dans les écoles des régions les plus frappées par l’épidémie, a poursuivi Gabriel Attal. Des autotests pourront aussi y être proposés.

Italie

L’Italie devrait amorcer la réouverture des restaurants et des établissements scolaires à partir du lundi 26 avril, a annoncé vendredi le chef du gouvernement Mario Draghi.

Exprimant « un optimisme prudent », M. Draghi a indiqué que son gouvernement avait décidé de prendre « un risque calculé » et de classer les régions italiennes dont les données sanitaires sont satisfaisantes en zone jaune (risque modéré), où les restrictions sont les moins strictes.

« La priorité sera donnée aux activités en plein air », a déclaré M. Draghi, sans citer concrètement les bars et restaurants disposant de tables en extérieur, mais qui sont implicitement compris dans cette catégorie.

« Tous les établissements scolaires rouvriront en présentiel dans les zones jaunes et oranges (risque moyen, ndlr) », a-t-il ajouté.

Le projet de réouverture progressive se base sur deux piliers : le maintien en toute circonstance des gestes barrière (distanciation sociale et port du masque) et la montée en puissance de la campagne de vaccination.

« La probabilité que l’on soit obligé de revenir en arrière est très faible si l’on respecte les règles de comportement », a estimé M. Draghi, interrogé pour savoir s’il était concevable d’annuler ces ouvertures.

M. Draghi a également indiqué qu’il serait désormais possible de voyager entre deux régions classées en +jaune+.

La décision du gouvernement représente une petite accélération, alors que lors d’un précédent conseil des ministres fin mars il avait décidé d’annuler toute zone jaune en Italie jusqu’au 30 avril, quelle que soit la situation épidémiologique régnant dans les diverses régions.

Le ministre de la Santé Roberto Speranza a précisé pour sa part que le gouvernement programmait par exemple une réouverture des piscines en extérieur à partir du 15 mai, des salles de gym et de musculation à partir du 1er juin ou l’organisation de foires et salons professionnels à partir du 1er juillet.

L’Italie, premier pays massivement frappé par la pandémie de coronavirus en Europe en février 2020, a enregistré plus de 115.000 morts.

Suisse

En dépit d’une mauvaise situation épidémiologique, la Suisse va rouvrir ce lundi ses terrasses de restaurant, ses cinémas ou ses salles de sport, contrairement à ce qui se passe dans une bonne partie de l’Europe.

« À compter du lundi 19 avril, moyennant certaines restrictions, il sera de nouveau possible d’organiser des manifestations accueillant du public, par exemple dans les stades, les cinémas ou les salles de concert et de théâtre. Les activités sportives et culturelles à l’intérieur seront aussi à nouveau autorisées, y compris certaines compétitions. Enfin, les restaurants pourront rouvrir leurs terrasses », a indiqué le Conseil fédéral dans un communiqué.

Pourtant, le gouvernement fédéral reconnaît que « la situation épidémiologique reste fragile et s’est même détériorée ces dernières semaines » et qu’il est trop tôt pour mesurer l’impact des fêtes de Pâques sur la dynamique de la pandémie dans le pays alpin.

Alors pourquoi ouvrir ? Alain Berset, le conseiller fédéral en charge de la santé a rendu un hommage vibrant à la population, estimant que grâce au comportement responsable de la majorité des Suisses, il avait été possible d’alléger progressivement les restrictions imposées en février face à une situation qui se dégradait fortement.

Belgique

Le comité de concertation a ouvert mercredi des perspectives de réouverture de la société mais les dirigeants politiques ont assorti cette ouverture d’un appel à la responsabilité afin de ne pas les compromettre. Le taux d’occupation des hôpitaux et en particulier des unités de soins intensifs demeure un critère essentiel face à un virus plus contagieux et plus agressif que lors de la première vague.

Comme attendu, le 19 avril, les cours pourront reprendre dans les écoles sous le régime en vigueur avant le congé pascal, soit en présentiel à 100 % dans le maternel, primaire, secondaire spécial et premier degré du secondaire et à 50 % dans les deuxième et troisième degrés du secondaire. Une reprise complète à 100 % sera évaluée le 3 mai en comité de concertation. Dans l’enseignement supérieur, le présentiel sera la règle à concurrence d’un jour par semaine.

L’interdiction des voyages non essentiels dans l’Union européenne prendra fin le 19 avril. Un avis de voyage négatif reste cependant en vigueur. Les voyageurs devront se soumettre à des tests et à une quarantaine dès leur retour, et la police pourra contrôler et sanctionner le non-respect de ces obligations.

Le 26 avril est la deuxième date d’assouplissement. La pause pascale décrétée le 24 mars prendra fin et les commerces non essentiels ainsi que les métiers de contact pourront reprendre leurs activités. Les rassemblements de maximum 10 personnes à l’extérieur seront à nouveau autorisés. Une trentaine d’expériences et projets pilotes seront menés pour fixer le redémarrage de certains secteurs, en particulier la culture, le sport et l’événementiel.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous