Goffin, battu par Evans malgré 17 balles de break : «J’aurais tout pu faire un peu mieux»

David Goffin et Daniel Evans
David Goffin et Daniel Evans - AFP

« Ce fut un match très difficile, très long», a-t-il commenté. «Dur pour les jambes. C’était difficile de changer le rythme à cause de son slice. Il ne se laissait jamais prendre. J’essayais de varier, mais je n’arrivais pas à lui mettre la tête sous l’eau. Il variait beaucoup, me faisait jouer. Il revenait toujours. Il a beaucoup de talent. Il sait tout faire. Il ne lâche pas. Il a fait les ajustements nécessaires et trouvé les solutions. Il est très intelligent sur le court. Le vent n’était pas facile à gérer avec son style de jeu. D’un côté, son service fusait, de l’autre la balle était courte, difficile à attaquer. C’était une grosse bataille. Au troisième set, c’est moi qui ai eu le plus d’opportunités, quatre balles de break à 4-4. Il a été capable de les sauver en jouant service-volée quand il était acculé. Cela s’est joué à peu de chose, mais il a réussi à le faire.»

David Goffin s’est ainsi procuré pas moins de 17 balles de break (!) contre Dan Evans, ancien protégé du regretté Julien Hoferlin. Et le problème, c’est que le N.1 belge n’est parvenu à en concrétiser que 2.

«J’aurais pu tout faire un peu mieux», a-t-il poursuivi. «J’avais les armes pour le battre aujourd’hui. Il a la puissance et a joué plus de matches que moi, je crois. Et aussi, il a osé. Il a développé un jeu très offensif sur terre battue. Quand il se sent mené, il avance, il raccourcit les échanges. Sur papier, il n’est un joueur de terre battue, mais aujourd’hui, les conditions étaient lourdes, les balles ne rebondissaient pas haut. Il avait tout à bonne hauteur et il a pu faire sa cuisine. C’est pour ça qu’il est si difficile à manœuvrer.»

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous