Frank Vandenbroucke sur la réouverture des terrasses: «Tout le monde aura vite oublié cette agitation»

Frank Vandenbroucke sur la réouverture des terrasses: «Tout le monde aura vite oublié cette agitation»

Ce samedi, dans le journal l’Echo, le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (Vooruit) revient sur le Comité de concertation de mercredi dernier. Un Comité de concertation marathon, qui aura duré plus de 7 heures. Les assouplissements sont plus rapides que ce que le socialiste n’aurait souhaité.

Le ministre rappelle d’ailleurs que les assouplissements du 8 mai ne sont pas des acquis. Ils sont conditionnés à l’avancement de la campagne de vaccination et à l’évolution de la situation dans les hôpitaux. Ce samedi, 3.015 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 923 aux soins intensifs. Les assouplissements de mai et de juin ne seront pas mis en œuvre si «  nous ne tombons pas en dessous du seuil critique de 500 patients Covid en soins intensifs », martèle-t-il.

Quant à l’ouverture des terrasses, il pense que la question sera vite oubliée. « Dans deux mois, tout le monde aura oublié cette agitation pour savoir s’il fallait ouvrir les terrasses une semaine plus tôt ou plus tard. La question est de savoir si nous aurons traversé cette crise sans autre dommage. »

Quand il s’agit de discuter des négociations politiques qui ont mené à ces assouplissements, le ministre ne répond pas de suite. «  Le virus s’en fiche, des déclarations politiques. Et la population aussi, je crois. » Il insiste sur le fait qu’il fallait trouver un équilibre entre ce qui est nécessaire pour combattre l’épidémie, la ralentir et des règles soutenables pour la population.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous