Accueil Sports Football Football belge Charleroi

Mehdi Bayat a discuté avec les supporters de Charleroi: «Il faut comprendre la déception et être prêt à dialoguer» (vidéos)

De nombreux supporters des Zèbres se sont rassemblés avant le match face à Eupen pour faire entendre leur colère face à la situation du club carolo.

Temps de lecture: 3 min

Le coup d’envoi du match SC Charleroi – Eupen a été repoussé d’une demi-heure, de 18h30 à 19h00, ce samedi. Des supporters du Sporting ont envahi la pelouse du Mambourg dans l’après-midi afin de faire part de leur mécontentement. Ils voulaient aussi rencontrer Mehdi Bayat, administrateur délégué du club. Celui-ci est venu à la rencontre des supporters, avec lesquels il s’est entretenu dans les tribunes. La situation est ensuite revenue au calme.

« Il faut comprendre la déception », a commenté Mehdi Bayat au micro d’Eleven. « On vit une période difficile, on vit dans une période où toutes nos vies sont chamboulées, à cause du Covid, on a tous des degrés de frustration jamais connus dans l’histoire de l’humanité. Et cela couplé avec des faits qui doivent apporter du bonheur et de la fierté dans la vie des gens mais que c’est l’effet inverse qui arrive, finalement ça crée le genre de scénario que l’on a vu aujourd’hui. »

« Il faut être aussi capable de comprendre ce genre de situation et être prêt à dialoguer », a poursuivi Bayat. « C’est ce que j’ai fait. Vous avez vu que j’ai raccompagné les supporters en dehors du terrain. Ils sont repartis calmement, car ce sont des bonnes personnes au fond. C’est juste des personnes qui ont mal aujourd’hui et c’est vrai que le fait d’être éloigné des terrains, de ne pas pouvoir être dans le stade, de ne pas pouvoir jouer leur rôle de douzième homme, et on sait très bien le rôle qu’ils ont à Charleroi… Tout cela explique cela. Mais le plus important c’est que maintenant tout est rentré dans l’ordre, le dialogue a eu lieu et que, surtout, les supporters sont repartis chez eux prêts à soutenir leur équipe derrière les écrans. »

« Je ne laisse jamais la pression populaire dicter mes choix »

Malgré la situation explosive, l’administrateur délégué du club ne compte pas se précipiter dans sa prise de décision, notamment concernant l’avenir de l’entraîneur Karim Belhocine. « J’ai démontré que même si je suis très à l’écoute de mes supporters, je ne laisse jamais la pression populaire dicter mes choix », a indiqué Bayat. « Le jour où la pression des supporters, de la presse ou toute autre pression extérieure aura une influence sur mes décisions, ce jour-là je dois démissionner et laisser mon poste à quelqu’un d’autre. Effectivement, il y a un bilan à faire et on le fera. La seule chose que je peux vous dire est que ce soir on joue contre Eupen et c’est un match très important parce qu’il est encore possible de grappiller deux places dans le classement. Et c’est très important pour la moyenne sur cinq ans, mais aussi au niveau des droits TV encore cette année. Donc je pense qu’il y a encore beaucoup de raisons de gagner ce match et l’entraîneur ce soir c’est Karim Belhocine et donc je vais comme d’habitude lui apporter un maximum de soutien pour qu’il puisse essayer de faire en sorte qu’on gagne ce match tout simplement. »

Concernant la saison du SC Charleroi, Bayat n’est pas totalement négatif. « Il n’y a jamais que du négatif ou que du positif. Il faut être capable de faire un bilan, de comprendre là où on a commis des erreurs et d’essayer de ne pas les refaire. Mais aussi, savoir là où on a bien fait les choses et continuer à les faire. Et c’est comme ça que je vais continuer à diriger le Sporting de Charleroi, comme j’essaye de le faire depuis toujours.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Charleroi

Analyse RFC Seraing : Benjamin Boulenger tient sa revanche

Benjamin Boulenger avait rejoint Charleroi des rêves plein la tête. L’échec fut au rendez-vous. Il signe au RFC Seraing dans la foulée, bien déterminé à réussir. Aujourd’hui, s’il ne fait pas l’unanimité dans les tribunes du Pairay, il enchaîne les titularisations en Jupiler Pro League et s’apprête à affronter ses anciennes couleurs.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir