La France et l’Allemagne préoccupées par l’état de santé de Navalny

FILES-RUSSIA-POLITICS-OPPOSITION-NAVALNY

Le chef de la diplomatie allemande a demandé dimanche de manière « urgente » aux autorités russes de fournir un « traitement médical adéquat » à l’opposant Alexeï Navalny, compte tenu de la dégradation de son état de santé.

Heiko Maas a aussi exigé que le principal opposant au Kremlin, actuellement détenu, « ait accès à des médecins ayant sa confiance », dans une interview au quotidien Bild, ajoutant que « son droit à un accompagnement médical doit lui être garanti sans délai ».

De son côté, la France est « extrêmement préoccupée » par l’état de santé de l’opposant russe Alexeï Navalny, a déclaré son ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, évoquant la « responsabilité majeure » du président Vladimir Poutine. « Je souhaite que des mesures soient prises pour assurer l’intégrité physique de M. Navalny mais aussi sa libération », a-t-il ajouté. « Il y a là une responsabilité majeure pour le président Poutine ».

Une responsabilité russe

Le principal opposant au Kremlin a arrêté de s’alimenter le 31 mars pour protester contre ses mauvaises conditions de détention. Âgé de 44 ans, il a survécu de justesse l’année dernière à un empoisonnement à l’agent neurotoxique qui l’avait plongé dans le coma. Il a accusé le Kremlin et les services de sécurité russes d’en être responsables, ce qu’ils nient.

« La Russie a la responsabilité de la santé de Navalny, il faut qu’elle l’assume », a-t-il déclaré, réaffirmant que l’Union européenne suivait le dossier avec attention. « Nous avons déjà pris des mesures », a-t-il fait valoir. « Le paquet de sanctions est déjà significatif, mais il peut y en avoir d’autres ».

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous