Accueil

L’intégrale des intégrales

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

L’héritage discographique de Natalie Dessay est l’exacte image d’une carrière stupéfiante qui vole de cime en cime. Les récitals (opéras français, deux fois, italien, mozartien et straussien avec Pappano) donnent le ton. Un souci rigoureux du style et une réalité théâtrale dans la conception des personnages, le tout avec panache et sans une once de vulgarité.

Fort de cette excellence, on passe très vite aux intégrales (12 en tout) : Die Zauberflöte et Mitridate, Lakmé, Lucia di Lammermoor, en français et en italien. En baroque : L’Orfeo de Monteverdi et le fameux Alcina avec Fleming et Graham.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs