Accueil Monde France

France: Macron veut «un grand débat national sur la consommation de drogue»

Pour le président français «ceux qui prennent de la drogue doivent comprendre que non seulement, ils mettent leur santé en danger, mais qu’ils alimentent aussi le plus grand des trafics. On se roule un joint dans son salon et à la fin on alimente la plus importante des sources d’insécurité...»

Temps de lecture: 2 min

Emmanuel Macron appelle, dans un entretien au Figaro dimanche soir, à «lancer un grand débat national sur la consommation de drogue» et à «ne laisser aucun répit aux trafiquants de drogue» afin de «faire reculer la délinquance».

«La France est devenue un pays de consommation et donc, il faut briser ce tabou, lancer un grand débat national sur la consommation de drogue et ses effets délétères», déclare le chef de l’Etat, à la veille d’un déplacement à Montpellier sur le thème de la sécurité du quotidien.

Car «ceux qui prennent de la drogue — et cela concerne toutes les catégories sociales — doivent comprendre que non seulement, ils mettent leur santé en danger, mais qu’ils alimentent aussi le plus grand des trafics. On se roule un joint dans son salon et à la fin on alimente la plus importante des sources d’insécurité...», ajoute-t-il.

Emmanuel Macron reconnaît que les trafics de stupéfiants «explosent» et «forment la matrice économique de la violence dans notre pays».

«Les éradiquer par tous les moyens est devenu la mère des batailles, puisque la drogue innerve certains réseaux séparatistes mais aussi la délinquance du quotidien, y compris dans les petites villes épargnées jusqu’ici. Ne laisser aucun répit aux trafiquants de drogue, c’est faire reculer la délinquance partout», souligne-t-il.

Passer «à la vitesse supérieure»

Il affirme que le gouvernement passe «à la vitesse supérieure» avec l’objectif de «harceler les trafiquants et les dealers». «Sur les 4.000 points de deal répertoriés récemment, plus de 1.000 opérations coup-de-poing ont été réalisées ces dernières semaines. Et chaque jour, nous fermons un point de deal. Allez voir dans les quartiers comment cela change la vie!», selon lui.

Il ajoute que «70.000 amendes forfaitaires délictuelles ont été dressées depuis septembre». «Ça veut dire quelque chose de clair: si vous vous faites prendre comme consommateur, vous savez que vous allez devoir payer et que vous n’allez pas y échapper. Ça change le rapport de force», explique-t-il.

Selon lui, «dire que le haschisch est innocent est plus qu’un mensonge»: «Sur le plan cognitif, les effets sont désastreux. Combien de jeunes, parce qu’ils commencent à fumer au collège, sortent totalement du système scolaire et gâchent leurs chances? Et je ne parle même pas des effets de glissements vers des drogues plus dures».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Dubois Raymond, lundi 19 avril 2021, 13:57

    TROP TARD - LE CANNABIS N ' EST QUE LA PARTIE VISIBLE DU TRAFIC - Nos gouvernements ont " accepté " sans réagir cette source souterraine FINANCIERE pour avoir une certaine tranquillité - ne rien voir -ne rien entendre - comprendre ... SEUL PROBLEME - UNE HABITUDE S'EST INSTALEE POUR LES CONSOMMATEURS - PROBLEME ??? POUR QUI ??? Interdire ne servira à rien - supprimer les avantages financiers à des familles qui vivent grâce aux ventes INUTILE - CONVAINCRE les citoyens INUTILE - LES HUMAINS vont probablement s'habituer à ces drogues comme les RATS que nous avons essayé d'éliminer avec des produits nocifs - La chute de notre mode de vie viendra - Les écologistes perdront leur droit à orienter nos parcours - L'homme trouvera toujours en lui la FORCE DE REAGIR - L 'avenir ... QUELQUES DECENNIES seront nécessaires pour y voir clair -

  • Posté par Van Obberghen Paul, dimanche 18 avril 2021, 23:54

    Cela fait des décénies que l'état français, comme d'autres, Belgique comprise, sponsorise les drogues légales que sont le tabac et l'alcool, deux industries nationales, en particulier l'alcool. Bin, oui, le vin, dont le Champagne, C'EST de l'alcool, et donc, C'EST une drogue. Il y en a d'autres, comme le sel et le sucre, et les deux combinés dans toutes ces friandises parfaitement légales qui niquent la santé des enfants, et pas que. Mais quel cynisme! "ceux qui prennent de la drogue doivent comprendre que non seulement, ils mettent leur santé en danger, mais qu’ils alimentent aussi le plus grand des trafics" SANS... BLAGUE... ? Ceux qui consomment ces drogues, dites "illégales" (les autres, légales, sont taxées et produisent des revenus pour l'état) SAVENT très bien qu'ils foutent leur santé en l'air et alimentent, par leur consommation, "le pire des traffics". Le fait est qu'ILS N'EN N'ONT RIEN A FOUTRE, évidemment!!! Mr Macron, répondez à cette question, ancestrale, de POURQUOI, les Hommes ont toujours eu besoin de se shooter, d'une manière ou d'une autre! Il semblerait que les premiers hommes se shootaient déjà en absorbant le contenu de l'estomac des animaux qu'ils avaient tués, plus vraisemblablement trouvés morts, parce que la matière fermentée qu'ils y trouvaient leur "faisait quelque chose". En légalisant certaines drogues douces (lire "canabis), l'état français, le cas échéant, ne fera pas oeuvre de salubrité ou de sécurité publique, mais s'assurera une nouvelle source de revenus fiscaux, dont "bénéficiera" tous les français, d'une manière ou d'une autre, et retirera des pattes des forces de l'ordre une partie de sa charge de travail qu'elle pourra consacrer à autre chose. ÇA, mr Macron, EST la réelle raison de l'initiative. Si vous voulez "parler vrai", PARLEZ VRAI et arrêtez de prendre le peuple pour plus crétin qu'il n'est.

  • Posté par Deckers Björn, lundi 19 avril 2021, 6:53

    Excellent commentaire. Plutôt que de palabrer à n'en plus finir, la France (et cela vaut pour la Belgique aussi) devrait en finir avec l'hypocrisie. Légal ou illégal, le cannabis est aujourd'hui consommé partout au nez et à la barbe des Etats. Et même si c'est une drogue, il est en effet amusant de comparer avec le pinard grande gloire nationale bleu blanc rouge que M. Macron ne risque pas de prohiber. Légaliser le canna permet de supprimer la violence des trafics, de contrôler la marchandise qui circule (parlons santé... pour du vrai!!!) et au passage de financer l'Etat y compris... la sécu. Foins de palabres, ce qui est nécessaire, c'est de sortir de l'hypocrisie.

  • Posté par Carre Stany, dimanche 18 avril 2021, 22:04

    On connaît le succès qu'une telle position a eu aux Etats-Unis pendant des décennies,.. tant à l'intérieur du pays qu'en Amérique latine,..

  • Posté par Deckers Björn, lundi 19 avril 2021, 6:54

    Oui, mais la morale est sauvée ;p)

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs