Accueil Culture Scènes

La mobilisation continue à la Monnaie

Le collectif installé depuis le 3 avril à l’intérieur du Théâtre Royal de la Monnaie, à Bruxelles, va continuer à occuper la place.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Depuis le 3 avril, le collectif « Bezet La Monnaie Occupée », formé de jeunes travailleurs/euses et étudiants/tes du secteur culturel, occupait l’intérieur du Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles sur base d’un accord avec la direction. Durant deux semaines, ce collectif a organisé chaque soir, de 17 à 19 heures, une tribune artistique et politique sur le parvis du théâtre, en vue de recréer du lien social et interpeller le gouvernement sur la situation du secteur. Une occupation amenée à prendre fin ce dimanche, la direction invoquant le tournage d’un opéra dès ce lundi, opération requérant la présence de nombreux travailleurs sur place. Difficile à entendre pour le collectif : en fin d’après-midi, les organisateurs ont effectivement fait part de leur volonté de poursuivre l’occupation. « Avant-hier, nous avons ouvert des négociations avec la direction de la Monnaie pour envisager de poursuivre l’occupation, le dernier Codeco n’ayant pas mis la réouverture de la culture à l’agenda, » nous a expliqués sur place Thymios Fountas, l’un des porte-parole du mouvement. « Ces négociations se sont poursuivies jusqu’à ce matin, mais se sont soldées par un refus de la direction, invoquant le tournage d’un opéra pour la télévision. Pour nous, ce n’est pas une raison suffisante. » Il ajoute : « On n’a jamais voulu mettre l’équipe de la Monnaie dans l’impossibilité de travailler ni les exposer au virus. Mais il fallait continuer cette occupation, et après ce refus on a décidé d’occuper malgré tout. »

«Nécessaire, évident et essentiel»

Vers 19 heures, un groupe d’une dizaine de personnes s’est ainsi introduit dans le théâtre. Vers 19 h 15, selon la zone de police Polbru, les forces de l’ordre sont intervenues « sur demande du service de sécurité du théâtre » en vue de déloger ces personnes. Peu après cette intervention, des négociations ont démarré entre Eddy Ballaux, directeur du personnel de la Monnaie et des membres du collectif, et ce alors qu’un dispositif policier avait été déployé aux abords du théâtre pour entourer la foule. A l’issue des négociations, le collectif a annoncé que la direction de la Monnaie s’engageait à organiser pour eux un rendez-vous avec plusieurs ministres fédéraux. Un accord a également été donné pour poursuivre l’occupation du podium situé devant l’entrée du théâtre, mais pas à l’intérieur du théâtre. Peu après, la police (lourdement équipée) est intervenue pour faire évacuer la place. Cela s’est déroulé sans incident.

Dans un communiqué, les organisateurs déclaraient plus tôt dans l’après-midi « nécessaire, évident et essentiel » de poursuivre leur action, compte tenu « du succès public de nos tribunes quotidiennes, de la surdité du gouvernement à nos actions ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs