Accueil Sports Football Football à l'étranger Angleterre

Touché à la cheville, Kevin De Bruyne attend le verdict pour l’Euro

Kevin De Bruyne est sorti sur blessure en début de seconde période, samedi, lors de la demi-finale de la FA Cup contre Chelsea.

Temps de lecture: 2 min

Après l’opération au tendon d’Achille d’Axel Witsel (pour lequel son coach Edin Terzic a abandonné tout espoir de le revoir en action cette saison avec Dortmund) et les nombreuses rechutes d‘Eden Hazard (toujours absent des sélections de Zinédine Zidane au Real Madrid), Roberto Martinez doit se dire qu’il est actuellement maudit par les dieux. Alors que Kevin De Bruyne était revenu plus fort que jamais à la suite d’un problème musculaire, la Sorcière a frappé à l’occasion de la demi-finale de FA Cup (perdue de surcroît par Manchester City face à Chelsea). Une mauvaise réception sur la cheville droite après un duel avec Ngolo Kanté en début de 2e mi-temps puis la vision d’un KDB assis sur la pelouse se frottant la cheville : le mal était fait.

L’image du joueur de City boitillant et frappant de rage un des murs des catacombes de Wembley laisse la place à toutes les interprétations, d’autant que les premières déclarations de Pep Guardiola étaient alarmistes. « Il souffre, cela ne sent pas bon », avait confié le coach catalan samedi soir. « Nous en saurons plus quand il aura passé les examens. »

Les ligaments sont sans doute touchés

Espéré déjà ce dimanche par Guardiola, le verdict médical définitif est attendu au plus tôt ce lundi de source anglaise. Il semble acquis que les ligaments de la cheville sont touchés. En fonction de la gravité, l’indisponibilité pourrait varier entre une dizaine de jours (ce qui priverait notamment de la demi-finale aller de la Ligue des champions au Paris SG)… et six semaines (qui signifieraient la fin de sa saison sous la vareuse de Manchester City sans retrouvailles avec le Brésilien Neymar !).

Si le scénario le plus pessimiste prévalait, Kevin De Bruyne pourrait toutefois être rétabli à temps pour disputer l’Euro avec les Diables rouges... sans avoir une préparation idéale. On n’imagine pas le sélectionneur national coucher 23 noms (ou 26 ou 27 si l’UEFA consent à élargir les listes comme l’ont proposé plusieurs coaches majeurs dont Martinez) avec un Eden Hazard sur une jambe et sans Axel Witsel et Kevin De Bruyne ou même sans les trois…

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Angleterre

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir