Alain Maron sur AstraZeneca: «On a pu avoir des difficultés à remplir les centres qui utilisent ce vaccin»

Alain Maron sur AstraZeneca: «On a pu avoir des difficultés à remplir les centres qui utilisent ce vaccin»
Alain Maron - Belga

Ce lundi, la plateforme de vaccination last minuteBruVax, est disponible à Bruxelles, deux semaines après la Wallonie et la Flandre. Une mise en place du dispositif plus tardive, mais qui n'a pas entraîné de retard, selon Alain Maron, ministre bruxellois de la Santé, interviewé ce lundi matin sur BEL RTL : « On n’a pas perdu de temps en mettant en place BruVax, chaque centre avait sa liste d’attente auparavant. Nous vaccinons à Bruxelles au même rythme que dans les autres Régions, il n’y a pas eu de perte de temps. »

« Bruxelles n’est pas en retard, on a administré le même nombre de doses en proportion à la population que dans les autres Régions, mais à Bruxelles on a vacciné du personnel de soin qui réside en Flandres et en Wallonie, c’est ça qui explique la différence essentielle de chiffres ; on a d’ailleurs vacciné plus de personnes de plus de 75ans à Bruxelles que dans les autres Régions. »

« Il y a une certaine défiance envers le vaccin AstraZeneca, c’est vrai, et en Wallonie et à Bruxelles on constate une moindre adhésion au vaccin. Mais un plus grand engouement a été constaté ces dernières semaines. Face à cette méfiance envers AstraZeneca, c’est vrai qu’on a pu avoir des difficultés à remplir les centres qui utilisent ce vaccin, mais les doses ont été utilisées. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous