Accueil Sports Cyclisme Route

Tour des Alpes: la joyeuse rentrée de Gianni Moscon

Gianni Moscon (Ineos Grenadiers) a remporté la première étape du Tour des Alpes cycliste (2.Pro) lundi.

Temps de lecture: 2 min

Le coureur italien s’est imposé à Innsbruck après une attaque en fin d’étape. Il a préservé son succès de justesse devant le Norvégien Idar Andersen (UNO-X) qui l’avait rejoint à 700 m de la ligne. Le Biélorusse Alexandr Riabushenko (UAE Emirates) a devancé tout peloton, qui revenait lui aussi, pour accrocher la 3e place.

Le Tour des Alpes n’a pas vraiment permis au peloton de s’échauffer tranquillement, même si la première étape était la moins difficile des cinq jours. Le peloton avait à parcourir 140,6 km de Brixen à Innsbruck, avec deux ascensions classées : le col du Brenner (deuxième catégorie) et l’Axams (troisième catégorie). La dernière a été abordée deux fois, après quoi il restait environ 18 km jusqu’à l’arrivée, principalement en descente.

Alessandro De Marchi était le premier à attaquer. Marton Dina et Felix Engelhardt l’ont accompagné. Astana ne leur a pas donné beaucoup de bonus, jamais plus de cinq minutes. De Marchi a résisté le plus longtemps, mais il a lui aussi été repris à 19 km du but. En récompense de son travail sur le chemin, il a obtenu le maillot de montagne sur le podium.

Un terrain connu

Ce n’est que dans la descente que certains coureurs ont réussi à s’échapper. Pello Bilbao, Santiago Umba, Daniel Savini et Mattias Skjelmose Jensen ont récolté un bonus d’environ 20 secondes sur le peloton. Mais même eux ne tiendront pas jusqu’à la fin. A 4 km de l’arrivée, ils sont rattrapés et Gianni Moscon, qui vit à Innsbruck, a profité de sa connaissance du terrain et est passé à l’attaque sur la dernière petite bosse.

Il a immédiatement créé un grand écart, que seul Idar Andersen a pu réduire à 700 mètres de l’arrivée. Le peloton n’était pas loin. Il a attaqué de loin, Idarsen n’a pas poussé et l’Italien a remporté la victoire, juste devant Andersen et Riabushenko qui a remporté le sprint du peloton. Moscon est le premier leader avec quatre secondes d’avance sur Andersen.

C’est depuis la victoire finale au Tour du Guangxi, en octobre 2018, que Moscon n’avait pu remporter de bouquet. L’Italien s’était cassé le poignet à Kuurne-Bruxelles-Kuurne et n’a repris la compétition que ce lundi pour la première fois.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir