Accueil La Une Monde

Brexit: l’Europe très difficile à vendre aux Britanniques

Une sourde inquiétude s’installe dans les milieux européens. L’Europe est de plus en plus suspendue au référendum sur la sortie du Royaume-Uni hors de l’UE.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 5 min

De l’autre côté des deux mers qui séparent les Britanniques de leurs alliés, on sent l’inquiétude grandir à 64 jours du référendum où les sujets de sa Majesté décideront si leur pays restera ou non membre de l’Union européenne. Alors que le président Obama débarque ce jeudi soir pour une visite de quatre jours au Royaume-Uni, où il ne manquera pas de répéter son amicale recommandation aux Britanniques de ne pas choisir le « Brexit », huit anciens secrétaires au Trésor publiaient un texte dans The Times, indiquant combien la sortie de l’UE constituerait un « pari risqué ».

À Bruxelles, dans les milieux européens, la tension est palpable sous les professions de foi dans le « pragmatisme-britannique-qui-finira-bien-par-l’emporter ». Car dans le même souffle, on reconnaît que le 24 juin est une date fatidique où tout le projet européen pourrait être chamboulé, sinon remis en question.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs