Le «Covid blues» de Dominic Thiem, qui confie son mal-être actuel: «Je suis tombé dans un trou»

PhotoNews
PhotoNews

Après avoir remporté en septembre dernier son premier titre du Grand Chelem à l’US Open, l’Autrichien de 27 ans s’est d’abord senti « euphorique » mais « en préparant cette saison », il a eu l’impression de « sombrer dans un trou », confie-t-il au journal autrichien Der Standard.

« Il y a comme un vide, même si ce n’est pas dramatique », explique-t-il, disant « n’avoir même pas regardé » les rencontres de Ligue des Champions la semaine passée, lui pourtant friand de football, jugeant le spectacle « tragique » sans public.

Il a également « à peine suivi » le Masters 1000 de Monte-Carlo qui s’est achevé dimanche, et pour lequel il avait déclaré forfait comme pour celui de Miami auparavant.

Depuis sa défaite sèche en huitièmes de finale de l’Open d’Australie face au Bulgare Grigor Dimitrov mi-février, en plein retour du confinement – et du huis clos qui va avec – à Melbourne, Thiem n’a plus joué que trois matches, et n’en a gagné qu’un.

Stades vides

S’il évoque des « petits soucis physiques » au genou gauche, il raconte surtout une certaine baisse de moral face à la « bulle » sanitaire dans laquelle est enfermé le circuit ATP semaine après semaine, et qu’il souffre des expériences de quarantaine et de stades vides.

La situation était « extrême » au tournoi ATP 500 de Dubaï mi-mars, où il s’est incliné d’entrée, relate-t-il. « Nous étions enfermés, tandis que la vie était normale à l’extérieur. »

Finaliste de Roland-Garros en 2018 et 2019, l’Autrichien espère toutefois être « pleinement compétitif » à Paris (30 mai-13 juin) et compte retrouver le circuit aux Masters 1000 de Madrid et de Rome pour s’y préparer.

Son « rêve absolu » serait de décrocher une médaille aux Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août), « s’ils ont lieu », conclut-il.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Photonews

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Rafael Nadal à la recherche de son invincibilité sur terre

  • Novak Djokovic vise un 6e titre à Rome.

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Novak Djokovic à la rescousse du «Big 4»…

  • N°1 mondiale en double et 14e en simple, ce lundi: de jolies références pour Elise Mertens!

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Elise Mertens: «Nº1 aux côtés de Kim et Justine? Je ne réalise pas…»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous