Coronavirus - Aviapartner: l'Etat attend de voir quelle sera la reprise cet été

En 2020, Aviapartner a connu une réduction de 50% de son activité à Zaventem. Aujourd'hui, celle-ci ne représente que 20% de la normale. Un relatif optimisme anime toutefois la SFPI. L'été passé, lors du premier déconfinement, la perte d'activité n'était plus que de 30%. "Nous avons constaté que la courte reprise observée après le premier confinement avait été plus forte que ce que présentait le plan stratégique. C'est un signe encourageant. Je ne suis pas trop optimiste de nature mais cette reprise plus importante qu'attendue me donne de l'espoir", a souligné M. Van Loo.

Le prêt de 25 millions a été utilisé. L'Etat n'a pas l'intention à ce stade de le convertir en capital. Il attend un remboursement du prêt prévu sur 7 ans. Des conditions sont assorties à ce prêt convertible: Aviapartner ne pourra pas reprendre de concurrents, ne peut pas verser de dividendes à ses actionnaires, la direction ne pourra pas recevoir de bonus, etc.

Des députés, notamment de la N-VA, se sont interrogés sur la viabilité d'Aviapartner, racheté en pleine crise par son président et actionnaire historique Laurent Levaux. Le dirigeant de la SFPI a mis en avant les EBITDA positifs de la société. La Commission européenne, au moment où elle a statué sur le prêt accordé par l'Etat, n'a pas jugé qu'il s'agissait d'une entreprise en crise, a-t-il ajouté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous