Accueil Économie Finances

Impôts et chômeurs «corona»: une simulation pour éviter les mauvaises surprises

Via le site «TaxCalc», les chômeurs «corona» auront l’occasion dès ce jeudi de simuler leur future imposition, de quoi éviter les mauvaises surprises.

Temps de lecture: 1 min

Les travailleurs qui ont été placés l’année dernière en chômage temporaire «corona» auront l’occasion dès ce jeudi de simuler leur future imposition, de quoi éviter les mauvaises surprises. Ils sont en tout cas invités à le faire, via le site «TaxCalc», communique mardi le cabinet du ministre des Finances Vincent Van Peteghem.

Les allocations de chômage temporaire des mois de mai à décembre derniers étaient en effet sujettes au prélèvement à la source d’un précompte professionnel réduit, à 15% (plutôt que 26,75% habituellement). En fonction de la situation de chaque contribuable qui a bénéficié d’un tel chômage temporaire corona, il pourrait être amené à devoir payer un peu plus d’impôts qu’attendu, ou à recevoir un retour moindre, à cause de ce prélèvement réduit du précompte professionnel.

Selon le cabinet du ministre Van Peteghem, qui a réalisé des simulations de différents scénarios avec le SPF Finances, la différence par rapport aux autres années fiscales devrait surtout être marquée chez ceux qui ont été à mi-temps en chômage temporaire, sur base mensuelle.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Eric Gillot, mardi 20 avril 2021, 23:11

    En grand, en gros, avec majesté, le gouvernement ouvrait les vannes de la solidarité. Face à la presse, c'était beau. Discrètement, en catimini, en faux-cul, il reprend ce qu'il prétend avoir donné. La FGTB l'a dénoncé. Une proposition de loi est déposée en ce sens. Voyons qui est qui.

Plus de commentaires

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière