Accueil

Des impôts en plus? Non, à payer plus tard

Les contribuables ayant connu des périodes de chômage temporaire ne seront pas taxés plus. Mais leur allocation ayant été moins prélevée à la base, ils devront s’acquitter d’une différence d’impôts parfois plus importante.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

« Il n’y a aucun IPP (impôt sur les personnes physiques) supplémentaire. Cette mesure est neutre en termes de fiscalité globale. » Avant les vacances de Pâques, le ministre fédéral des Finances, Vincent Van Peteghem (CD&V), avait réfuté les informations de la FGTB selon lesquelles les salariés ayant connu du chômage temporaire en 2020 devaient redouter un « retour de bâton fiscal ».

Techniquement, il est difficile de donner tort au ministre. En effet, aucun impôt supplémentaire ne va frapper les revenus des travailleurs pour l’exercice fiscal écoulé. Et pour l’essentiel, certains devraient, au total, verser moins d’impôts puisqu’ils ont perçu moins d’argent. Ce qui ne les empêchera pas de voir gonfler le chiffre au bas de leur prochain avertissement extrait de rôle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs