Accueil

Ndongala, perdant et titré: «Ça reste une finale perdue»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

En 2018, Dieumerci Ndongala n’avait pas réussi à remporter la Coupe de Belgique avec Genk. Pourtant, le trophée figure bien à son palmarès ! La raison est toute simple : prêté au club limbourgeois durant l’hiver, le Congolais avait participé aux deux victoires du Standard plus tôt dans la compétition, face à Heist (16es) et Ostende (quarts), et a donc directement contribué à la victoire finale du club liégeois.

Pourtant, l’actuel joueur d’APOEL Nicosie ne s’en est jamais vraiment réjoui. « Même si je l’ai gagnée d’un point de vue administratif, cela reste surtout une finale perdue pour moi », explique-t-il. « Je me souviens de la déception de perdre car les conditions météo n’étaient pas bonnes, le terrain non plus, et que nous étions dans une bonne passe. C’était la première saison de Philippe Clement et nous avions une très belle équipe, avec Karelis devant notamment. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs