Accueil Sciences et santé

Sida: le traitement préventif en rade

Les scientifiques appellent à l’usage d’un médicament préventif qui diminue le risque de 86 %. Mais la Belgique tarde à l’utiliser.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

La Belgique ne doit plus postposer inutilement l’usage immédiat de la technique du traitement du sida comme prévention, sans attendre les résultats d’un nouvel essai clinique en cours à Anvers. C’est l’appel global lancé ce mercredi soir par des centaines d’experts, médecins, chercheurs et représentations d’associations de patients et réseaux de lutte contre le sida actuellement réunis à Bruxelles pour la conférence internationale contre le VIH et les hépatites (Afravih). Ceux-ci réclament que cette stratégie soit utilisée le plus largement possible dans le monde.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs