Accord de principe au renflouement du Groupe Hamon par la Sogepa

L'accord est passé sous la condition suspensive de l'accord des créanciers obligataires sur l'extension de la maturité de l'emprunt obligataire à janvier 2035 d'une part, et de l'assemblée générale extraordinaire des actionnaires sur les conditions de l'augmentation de capital d'autre part.

La société cotée Hamon, spécialisée dans les systèmes industriels de refroidissement, de dépollution de l'air et de récupération de chaleur, essuie des pertes depuis plusieurs années.

"En l'absence d'une approbation par les créanciers obligataires de l'extension de la maturité de l'emprunt obligataire (...) l'augmentation de capital de EUR 15 millions n'aura pas lieu, mettant le Groupe en grande difficulté de trésorerie, ce qui pourrait remettre en cause sa continuité d'exploitation", indique-t-il dans un communiqué.

Hamon a par ailleurs fait part de ses résultats annuels préliminaires et ils sont dans le rouge. Après un premier semestre qualifié de "satisfaisant" pour les prises de commande, le second semestre a marqué le pas du fait de la pandémie, explique le groupe.

La pandémie a également pesé sur le rythme de réalisation des projets, amenant une moindre génération de chiffre d'affaires. Hamon essuie in fine une perte nette de 42,7 millions en 2020, contre une perte de 28,3 millions en 2019.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous