L’horeca bénéficiera d’une baisse de TVA dès sa réouverture

A partir du samedi 8 mai, les restaurants et les cafés du royaume auront à nouveau le droit d’accueillir leur clientèle mais uniquement en terrasses pour des raisons sanitaires. Telle est la décision prise la semaine dernière par le Comité de concertation. C’est donc à une reprise en mode mineur à laquelle devrait s’attendre l’horeca, un secteur qui a déjà fort souffert des mesures anti-covid, surtout à Bruxelles et en Wallonie où les aides régionales sont moins généreuses qu’en Flandre, faute de moyens budgétaires régionaux suffisant.

Conscient de la nécessité de soutenir l’horeca et une série d’autres secteurs pour leur relance, le gouvernement fédéral a validé ce mercredi un train de mesures qui coûteront en tout 835 millions d’euros. L’aide phare est une réduction temporaire de la TVA dans l’horeca, à l’image de ce qui avait lancé durant le premier déconfinement. A partir de mai et jusque fin septembre, ce taux passera de 12 % pour les repas et de 21 % pour les boissons à un taux unique de 6 %. Il s’agit d’inciter la clientèle à consommer davantage lors de son passage. Et aussi de permettre aux restaurateurs et cafetiers de gonfler leurs liquidités.

Inédit : 6 % sur l’alcool aussi

On notera que l’effort fédéral est davantage soutenu ce coup-ci, puisqu’au printemps-été dernier, la réduction de TVA ne s’appliquait nullement aux boissons alcoolisées. « Les restaurants et les cafés traversent une période particulièrement difficile. La relance tant attendue se fera progressivement. Il reste important de soutenir les acteurs de l’horeca et c’est la raison pour laquelle nous réduisons temporairement la TVA à 6 % pour les repas, les boissons alcoolisées et non alcoolisées », commente le ministre Van Peteghem par communiqué.

Une série de mesures additionnelles

A côté de la baisse de TVA, le gouvernement prévoit tout une série d’autres mesures de soutien telles que la prise en charge du pécule de vacances par l’Etat fédéral ou encore une réduction des charges sociales pour le troisième trimestre pour les employeurs qui remettent à l’emploi des salariés au chômage temporaire ou embauchent de la main-d’œuvre supplémentaire. A propos de travailleurs en chômage corona, ceux-ci bénéficieront d’une série de coups de pouces additionnels. Le fédéral va aussi stimuler les jobs étudiants dans l’horeca et dans les autres secteurs qui rouvriront sous peu.

Ces mesures de soutien étaient attendues par les fédérations horeca qui soulignent l’importance de bénéficier d’aides à la réouverture, vu le passif de trésorerie qu’accusent bon nombre de leurs membres. Par ailleurs, le secteur dit effectivement s’attendre à un redémarrage en demi-teinte, vu les contraintes qui lui seront imposées en terrasses et vu aussi la réouverture en intérieur qui ne devrait pas être autorisée avant juin, si la situation sanitaire (principalement le taux d’occupation dans les hôpitaux lié aux cas de malades du covid) le permet. Il faudra voir aussi comment les clients se comporteront après une possible euphorie le 8 mai. Dans les grandes villes et singulièrement à Bruxelles, l’horeca avait connu un été pourri l’an dernier, faute de touristes et à cause du télétravail mais aussi de la peur de la pandémie bien présente chez certains clients.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous