Accueil Économie Entreprises

L’horeca bénéficiera d’une baisse de TVA dès sa réouverture

Le gouvernement fédéral débloque 835 millions d’euros pour soutenir le redémarrage de l’horeca notamment. Mesure phare : un taux à 6 % sur les repas et sur toutes les boissons, alcool inclus.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

A partir du samedi 8 mai, les restaurants et les cafés du royaume auront à nouveau le droit d’accueillir leur clientèle mais uniquement en terrasses pour des raisons sanitaires. Telle est la décision prise la semaine dernière par le Comité de concertation. C’est donc à une reprise en mode mineur à laquelle devrait s’attendre l’horeca, un secteur qui a déjà fort souffert des mesures anti-covid, surtout à Bruxelles et en Wallonie où les aides régionales sont moins généreuses qu’en Flandre, faute de moyens budgétaires régionaux suffisant.

Conscient de la nécessité de soutenir l’horeca et une série d’autres secteurs pour leur relance, le gouvernement fédéral a validé ce mercredi un train de mesures qui coûteront en tout 835 millions d’euros. L’aide phare est une réduction temporaire de la TVA dans l’horeca, à l’image de ce qui avait lancé durant le premier déconfinement. A partir de mai et jusque fin septembre, ce taux passera de 12 % pour les repas et de 21 % pour les boissons à un taux unique de 6 %. Il s’agit d’inciter la clientèle à consommer davantage lors de son passage. Et aussi de permettre aux restaurateurs et cafetiers de gonfler leurs liquidités.

Inédit : 6 % sur l’alcool aussi

On notera que l’effort fédéral est davantage soutenu ce coup-ci, puisqu’au printemps-été dernier, la réduction de TVA ne s’appliquait nullement aux boissons alcoolisées. « Les restaurants et les cafés traversent une période particulièrement difficile. La relance tant attendue se fera progressivement. Il reste important de soutenir les acteurs de l’horeca et c’est la raison pour laquelle nous réduisons temporairement la TVA à 6 % pour les repas, les boissons alcoolisées et non alcoolisées », commente le ministre Van Peteghem par communiqué.

Une série de mesures additionnelles

A côté de la baisse de TVA, le gouvernement prévoit tout une série d’autres mesures de soutien telles que la prise en charge du pécule de vacances par l’Etat fédéral ou encore une réduction des charges sociales pour le troisième trimestre pour les employeurs qui remettent à l’emploi des salariés au chômage temporaire ou embauchent de la main-d’œuvre supplémentaire. A propos de travailleurs en chômage corona, ceux-ci bénéficieront d’une série de coups de pouces additionnels. Le fédéral va aussi stimuler les jobs étudiants dans l’horeca et dans les autres secteurs qui rouvriront sous peu.

Ces mesures de soutien étaient attendues par les fédérations horeca qui soulignent l’importance de bénéficier d’aides à la réouverture, vu le passif de trésorerie qu’accusent bon nombre de leurs membres. Par ailleurs, le secteur dit effectivement s’attendre à un redémarrage en demi-teinte, vu les contraintes qui lui seront imposées en terrasses et vu aussi la réouverture en intérieur qui ne devrait pas être autorisée avant juin, si la situation sanitaire (principalement le taux d’occupation dans les hôpitaux lié aux cas de malades du covid) le permet. Il faudra voir aussi comment les clients se comporteront après une possible euphorie le 8 mai. Dans les grandes villes et singulièrement à Bruxelles, l’horeca avait connu un été pourri l’an dernier, faute de touristes et à cause du télétravail mais aussi de la peur de la pandémie bien présente chez certains clients.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

28 Commentaires

  • Posté par Lerusse Marcel, jeudi 22 avril 2021, 21:14

    Si avant, je payais 112 € pour mon repas, prochainement je ne payerai plus que 106 € ? Et ma quote-part chez le kiné passera à 6,5€ !!!

  • Posté par massacry olivier, mercredi 21 avril 2021, 22:29

    Je reste un peu surpris de la première phrase de l'article. Mr Bosseler affirme, comme d'autres, mais lui il est journaliste, que donc le secteur horeca à partir du samedi 8 mai aura à nouveau le droit d’accueillir leur clientèle mais uniquement en terrasses pour des raisons sanitaires. Aurait-il oublier les conditions à laquelle cette ouverture est soumise, ou bien est-ce un fait acquis que les deux conditions ( % des personnes à risques et âgées vaccinées et diminution des hospitalisations) ou bien est acquis que ces deux conditions ne seront ni atteintes ni respectées par le politique?

  • Posté par Jérôme De Greef, mercredi 21 avril 2021, 19:35

    Autant d'argent perdu pour financer les soins de santé. Pourquoi ce n'est pas InBev qui aide ceux qui vendent ses produits ?

  • Posté par dodo bébé, mercredi 21 avril 2021, 17:08

    @ Staquet Jean-Marie, créer une entreprise est une très bonne idée. Je n'ai rien contre les indépendants qui créent de l'emploi et déclarent leurs revenus. Par contre l'horeca je n'aime pas ce secteur et il peut disparaître. Le pays s'en portera beaucoup mieux ainsi.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mercredi 21 avril 2021, 17:37

    Pour parodier votre discours (mais très peu en fait), on pourrait écrire « Je n’ai rien contre les étrangers, j’ai un ami noir, mais... » :)

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière