Arrêt inattendu de Tihange 2: les prix de l’électricité atteignent de nouveaux sommets

Arrêt inattendu de Tihange 2: les prix de l’électricité atteignent de nouveaux sommets

Le réacteur nucléaire Tihange 2 a été arrêté de manière inattendue mercredi après-midi, a confirmé une porte-parole d’Engie, exploitant du réacteur.

La cause est un problème technique dans la partie non-nucléaire du réacteur. Une vanne dans une conduite d’alimentation d’eau s’est fermée automatiquement pendant un test, ce qui a provoqué l’arrêt automatique du réacteur. La durée de l’arrêt de Tihange 2, dont la puissance est de 1.008 MW, n’est pas encore connue à ce stade.

Par ailleurs, il y a moins de vent qu’attendu ce mercredi, ce qui engendre une moindre production éolienne, alors que la Centrale d’accumulation par pompage de Coo (1.080 MW), qui joue un rôle important dans l’équilibre du réseau, est à l’arrêt pour cause d’entretien.

Avec l’arrêt inattendu de Tihange 2, cette situation a provoqué un pic des prix de l’électricité sur le marché de gros. On parle de prix de déséquilibre. Ces prix sont pratiqués pour combler l’écart qui apparaît soudain entre la production et la consommation. Ces prix ont culminé mercredi à 3.200 euro/sMWh, un nouveau record, confirme-t-on chez Elia, le gestionnaire du réseau haute tension.

Les prix de déséquilibre sont éphémères et n’ont pas d’effet direct sur la facture d’électricité des ménages. Elia souligne en outre qu’il n’y a aucun problème d’approvisionnement.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous